Tournoi des VI nations : Saint-André fait la gueule avant le pays de Galles

Tournoi des VI nations : Saint-André fait la gueule avant le pays de Galles

RUGBY
DirectLCI
RUGBY - Le sélectionneur Philippe Saint-André a dévoilé ses titulaires pour affronter le pays de Galles vendredi, à savoir les mêmes, à une exception près, que contre l'Italie. Avant un match qu'il imagine ''énorme'', il s'est montré anxieux, à cause des doublons du week-end dernier et de la semaine difficile que vivent les Bleus.

Saint-André s'était un peu détendu ces dernières semaines au fil des victoires. Mais il avait de nouveau la mine grave, mercredi matin, au moment d'annoncer le XV qui débutera le match au pays de Galles, vendredi soir, dans le cadre du Tournoi des VI nations. Et avant même de dévoiler le nom des joueurs, le sélectionneur est revenu, de lui-même, sur les perturbations du week-end dernier, où six joueurs qu'il aurait souhaité voir au repos ont joué avec leur club.

''Les institutions et les clubs font de la politique, pas moi. J'essaie juste de gérer au mieux les joueurs de l'équipe de France et de les protéger.'' Très irrité par la querelle entre Ligue et Fédération et les attaques venues de certains présidents de clubs , l'ancien ailier a ainsi esquivé les questions en coupant court au sujet. ''Ce n'est jamais dans la polémique ou la division qu'on prépare une équipe. Il ne faut pas oublier que nous avons un match dans trois jours, et on va se concentrer sur ce match-là.''

Saint-André : ''Ce match peut tout faire basculer''

On en vient donc au pays de Galles. Après deux victoires d'entrée dans le Tournoi, ''le Goret'' a misé sur la stabilité puisque seul Wenceslas Lauret (Racing) remplace Le Roux, blessé , par rapport aux vainqueurs de l'Italie (30-10). ''Les Gallois aiment conserver la balle, on a besoin d'un 3e ligne plaqueur-gratteur, dans le style de Thierry Dusautoir, a justifié l'entraîneur des Bleus. Et puis la semaine a été très courte, avec une demi-journée de récupération et trois entraînements à peine, alors je ne pouvais pas changer douze joueurs ou révolutionner notre rugby.''

Surtout que cette équipe a affiché de belles promesses qu'il faut maintenant passer au révélateur du XV du Poireau, vainqueur des deux dernières éditions du tournoi. ''Ce sera un match énorme, s'emporte PSA. Il peut tout faire basculer, apporter beaucoup de choses au groupe.'' Comprendre : en cas de victoire, les Bleus seraient lancés vers un Grand Chelem que seules l'Ecosse, à Murrayfield, ou l'Irlande, au Stade de France, pourraient lui contester. Rien d'impossible pour la France. 

Sur le même sujet

Lire et commenter