VIDÉO – Argentine-Nambie : ça ressemble à quoi un pilier qui tente une pénalité ?

VIDÉO – Argentine-Nambie : ça ressemble à quoi un pilier qui tente une pénalité ?

COUPE DU MONDE – Lors du match opposant l'Argentine à la Namibie, remportée par les Pumas (64-19), dimanche, on a assisté à une scène cocasse. Après le troisième essai inscrit pas les partenaires de Jacques Burger, c'est le pilier Johnny Redelinghuys qui a tenté la transformation. Un moment savoureux.

Les poings regroupés, une concentration de tous les instants, une course d'élan parfaite, Johnny qui s'élance... La scène a été vue de nombreuses reprises. Pourtant, cette fois, ce n'était pas l'Anglais, ancien demi d'ouverture du RC Toulon, qui était derrière le ballon, mais le Namibien Johnny Redelinghuys. Après le troisième essai inscrit par Eugene Jantjies, à la fin du temps règlementaire, c'est le numéro 17 des Welwitschias qui a tenté la transformation. Seul problème, Johnny Redelinghuys est pilier.

Le beau geste des Namibiens

C'est un joli hommage rendu par les Namibiens à leur première ligne qui effectuait son dernier match sous le maillot national. Le score étant acquis (64-19 pour les Pumas), il n'y avait aucune incidence si le ballon ne passait pas entre les poteau. Évidemment, le beau bébé d'1m80 pour 112 kilos n'a pas réussi la transformation, mais il a au moins donné le sourire à tous ses partenaires et à l'ensemble du public présent au stade de Leicester.

À LIRE AUSSI >> 3 choses à savoir sur Jacques Burger, le plaqueur fou namibien

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Lire et commenter