VIDÉO - Nouvelle-Zélande - France : les meilleures réponses au haka des All Blacks

RUGBY
RUGBY - Samedi à Cardiff, les supporters du XV de France seront attentifs à la prestation des Bleus face à la Nouvelle-Zélande. Mais aussi à la réponse des hommes de Philippe Saint-André au haka exécuté par les All Blacks avant le début de la rencontre. Tour d’horizon de ces coups de panache qui resteront dans les mémoires.

Irlande 1989

Les Irlandais sont parmi les premiers à défier le célèbre haka néo-zélandais. En 1989, les joueurs Verts, emmenés par Willie Anderson, franchissent la ligne médiane et se retrouvent têtes contre têtes avec les All Blacks. Un affrontement qui sera célébré comme une victoire par le public irlandais présent au stade.


Tonga 2003

Le Sipi Tau face au Ka mate. Lors des affrontements entre la Nouvelle-Zélande et les All Blacks, chaque équipe effectue à tour de rôle son haka. Sauf lors de la Coupe du monde 2003, où les Tongiens décident de lancer leur danse guerrière en même que Carlos Spencer et ses coéquipiers. Confrontation de style.


Pays de Galles 2006

Lors de la tournée des All Blacks en Europe, les Gallois leur avaient demandé d’effectuer le haka avant l’hymne national local. Une proposition évidemment refusée par les Néo-Zélandais qui avaient préféré effectuer leur rite d’avant match dans les vestiaires.

À LIRE AUSSI >> Avec #TrouveUneReponseAuHaka, les conseils de Twitter pour intimider les All Blacks


France 2007

Lors du quart de finale de la Coupe du monde 2007, à Cardiff, les Français vont créer la surprise. Non seulement en battant les Néo-Zélandais mais aussi en les défiant sur le haka. À la manière de l’Irlande, les Bleus vont se positionner sur la ligne médiane, ornés de t-shirts aux couleurs du drapeau tricolore. David Marty, Sébastien Chabal et les joueurs du XV de France défient, les yeux dans les yeux les coéquipiers de Richie McCaw.


Munster 2008

À Limerick, au Thomond Park, quatre joueurs du Munster vont s’opposer au haka du XV de la Fougère. Rua Tipoki, Doug Howlett, Lifeimi Mafi et Jeremy Manning, le quartet néo-zélandais de la province irlandaise vont effectuer de leur côté cette danse traditionnelle guerrière maorie, devant leurs coéquipiers et face à leurs compatriotes. À Uini Atonio d’en faire de même samedi.


Pays de Galles 2008

“Go on”, “Away”, “Let’s go”, “Turn around”... Pendant presque deux minutes, l’arbitre Jonathan Kaplan n’y pourra rien. Les deux équipes se font front, sans un mot, les yeux dans les yeux. Le 24 novembre 2008, au Millennium Stadium de Cardiff, le Pays de Galles défie les All Blacks à la fin de leur haka. Le XV du Poireau refuse de tourner le dos en premier et ne bouge pas d’un mètre. Une scène incroyable de tension. Malheureusement pour les Gallois, les Blacks s’imposeront 29-9.


France 2011

Auckland, Eden Park, dimanche 23 octobre. Dans un stade qui n’attend une victoire en Coupe du monde depuis 1987, les hommes de Marc Lièvremont font face à tout un peuple. Thierry Dusautoir sera la pointe d’une flèche blanche, de la couleur des maillots français, qui s’avance vers les Néo-Zélandais en plein pendant le haka et franchi la ligne médiane. Malheureusement les Bleus s’inclinent de peu (8-7).


Angleterre 2013

Et si la réponse venait des tribunes ? Le fameux accueil britannique en a pris pour son grade. Pour couvrir le bruit étourdissant fait par les Kiwis lors du haka rien de mieux qu’un "Swing Low Sweet Charriot" anglais. À Twickenham en novembre 2013, les spectateurs entonnent ce chant à tue-tête. Résultat, on n’entend presque pas les coéquipiers de Dan Carter. Ce qui ne les empêchera pas d’infliger un sévère 32 à 6 aux Anglais. Le nombreux public français à Cardiff dimanche pourrait-il s'en inspirer avec une belle Marseillaise ?


Bonus

Au rugby à XIII, les Néo-Zélandais sont parfois chahutés pendant leur haka. C'est notamment le cas des Australiens qui se sont approchés à quelques centimètres des treiziste All Black. Les têtes se touchent, les langues sont bien pendues, les insultes commencent à apparaître. Les préparateurs australiens doivent même retenir leurs petits protégés. Mais rien n'y fait. Le match est lancé avant même que le ballon ne soit mis en jeu.
 

Lire et commenter