VIDEOS - Avant le 100e crunch de l'histoire, retour sur les France - Angleterre les plus mémorables

RUGBY
RIVALITE - Depuis leur première confrontation en 1906, le XV de France et celui de la Rose s'affrontent chaque année lors du Tournoi des VI Nations et parfois en Coupe du monde. Avant d'en découdre une nouvelle fois avec nos meilleurs ennemis samedi, dans le cadre de la préparation au Mondial, voici une petite sélections des crunchs les plus fameux de l'histoire.

 21 mars 1981 : pour le Grand Chelem (victoire 16-12)
La bande à Jacques Fouroux peut offrir à la France le troisième Grand Chelem de son histoire dans le Tournoi des V Nations, à condition d'aller battre les Anglais chez eux, à Twickenham. Quasi mission impossible dit on alors. Mais les Philippe Dintrans, Pierre Berbizier, Didier Codorniou, Serge Blanco et autre Jean-Pierre Rives, qui deviendra "Casque d'Or" après cette victoire mythique vont y parvenir au terme d'un match incroyable. 


 16 mars 1991 : l'essai du siècle (défaite 19-21)
Avant celui "du bout du monde", inscrit trois ans plus tard par Jean-Luc Sadourny face aux All Blacks, Philippe Saint-André (oui, oui, l'actuel sélectionneur du XV de France) est a la conclusion de ce que beaucoup ont considéré être "l'essai du XXe siècle" : une relance depuis l'en-but tricolore de Blanco et Berbizier puis un spectaculaire enchaînement de passe croisée, par dessus, coup de pied de recentrage et donc Saint-André. Tout y est, sauf la victoire au bout face aux Anglais dans ce Tournoi.


 Le 15 février 1992 : les Bleus voient rouge (défaite 13-31)
Dans un Parc des Princes chauffé à blanc pour ce crunch et un arbitre irlandais dépassé, le XV de France s'agace face aux Anglais. Tellement que Grégoire Lascubé est exclu pour brutalité en fin de match, avant que Vincent Moscato (le même que celui du Moscato Show sur RMC ...) ne l'imite sur une entrée en mêlée un poil virile. C'est la seule et unique fois dans l'histoire du Tournoi des V Nations que deux joueurs d'une même équipe voient rouge lors d'un match.


► 
1er mars 1997 : le réveil tricolore (victoire 23-20)
Les Bleus et les Anglais se tirent la bourre dans le Tournoi et arrivent à cette 4e journée avec le même nombre de victoires. Si les hommes de Jean-Claude Skrela veulent réaliser leur premier Grand Chelem depuis 10 ans, il faut s'imposer à Twickenham (compliqué) puis battre l'Ecosse à Paris (beaucoup plus simple). Menée 20-6 à la pause, la France se réveille grâce à une prestation immense de Titou Lamaison (1 essai, 1 drop, 2 pénalités et 2 transformations pour 18 points) puis s'impose. La semaine suivante, ils récidivent face au XV du chardon. 


► 
13 octobre 2007 : les Anglais nous font enrager (défaite 9-14)
Après avoir réussi l'authentique exploit de battre la Nouvelle-Zélande dans un quart de finale délocalisé à Cardiff, les Bleus de Bernard Laporte peuvent à nouveau,  après des débuts difficiles, rêver de remporter "leur" Coupe du monde organisée à domicile. Mais voilà, face à eux en demie, se dressent leurs meilleurs ennemis qui ne vont pas faillir à leur réputation : ce coup-ci, le bourreau s'appelle Jonny Wilkinson et passe un drop magistral à trois minutes du coup de sifflet final. 


► 
21 mars 2015 : un crunch complètement fou ! (défaite 55-35)
Voguant à la dérive depuis la prise en main de Philippe Saint-André, le XV de France affiche très peu de certitudes depuis de longs mois. Seul objectif des Bleus, ne pas prendre une trop grosse valise face aux Anglais pour les empêcher de remporter le Tournoi. Mais les coéquipiers Jules Plisson vont faire beaucoup mieux que ça et enfin envoyer du jeu. Pas suffisamment pour battre le XV de la rose mais assez pour inscrire ce 99e crunch dans la légende avec 12 essais et 90 points marqués en tout. Malgré leur 59e succès face aux Français (pour 7 nuls et 38 défaites), les hommes de Stuart Lancaster laissent filer le titre en Irlande pour six petits points. 

A LIRE AUSSI
>>
Parra/Trinh-Duc pressentis pour le crunch
>>
Toute l'actu sport de metronews

 

Lire et commenter