Voile noir sur le XV de France et le bilan de Philippe Saint-André

Voile noir sur le XV de France et le bilan de Philippe Saint-André

LOGIQUE - Malgré de belles intentions face à cette impressionnante Nouvelle-Zélande, les Bleus n'ont pas pu faire grand-chose (62-13). Le XV de France quitte donc cette Coupe du monde en quart de finale, sur la plus large défaite de son histoire dans la compétition. Une humiliation que seul lui n'a pas voulu voir venir.

Comme un symbole. Censé incarner la belle histoire de ce XV de France et l'inspiration de Philippe Saint-André d'avoir osé le relancer, c'est Frédéric Michalak qui a donné l'occasion aux All Blacks d'inscrire leur premier essai. Sur un ballon de l'ouvreur contré par Brodie Retallick, le géant néo-zélandais et meilleur joueur du monde n'ayant plus qu'à s'allonger (10-3, 11e minute). Pire, sur l'action, Michalak se blesse et voit sa Coupe du monde s'arrêter là. Elle ne va tarder non plus à prendre fin pour ses coéquipiers...

Car malgré de l'envie, de la férocité dans le combat au sol (enfin !!!) et de belles tentatives dans le jeu en début de partie, les hommes de Philippe Saint-André n'ont pas rien pu faire face à la puissance de feu des coéquipiers de Richie McCaw. Si jusque-là on se plaignait de n'avoir vu qu'une Nouvelle-Zélande gestionnaire depuis le début de la compétition, face à la France, elle a mis sa tenue de gala : un haka intense (auquel les bleus n'ont pas répondu), neuf essais en tout et surtout, un niveau de jeu vraiment au-dessus du lot. 

Picamoles marque un essai ? Savea lui répond dans la foulée...

Illustration parfaite des facilités All Blacks, ils ont accéléré et sont allés au bout à chaque fois que le XV de France s'est montré plus pressant. Trois merveilles d'essais (en plus de celui de Retallick) en première période et cinq autres en seconde. Difficile de rivaliser, surtout quand Nehe Milner-Skudder s'amuse à faire des changements d'appuis éclair (18-6, 24e) ou quand Dan Carter envoie Julian Savea à l'essai sur une chistera venue d'ailleurs (24-6, 29e). 

Et même quand Louis Picamoles a semblé sonné la révolte sur un essai opportuniste (24-13, 36e), ce même Savea a éteint presque tout espoir dans la foulée, en faisant sauter au passage Noah Nakaitaci, Scott Spedding et Rabah Slimani (29-13, 38e).

Il y a un peu de Jonah Lomu dans chacun de ces néo-zed et peut-être trop de PSA entraîneur (on aurait préféré que ce soit le joueur...) chez nos tricolores. Même si cette fois-ci, on ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir tout tenté avant d'être complètement dépassés par les événements.

L'heure de faire le maigre bilan de 4 ans de PSA

Car comme souvent avec cette équipe de France, son indiscipline lui a compliqué la vie. Alors qu'elle était bien rentrée dans sa seconde mi-temps, Picamoles a eu la mauvaise idée de tripoter le visage de McCaw pendant qu'il était au sol. Carton jaune et infériorité numérique, les Blacks ne demandaient que ça : Jerome Kaino aussi (34-13, 50e). Pour le reste - le troisième essai de Savea (41-13, 59e), celui de Kieran Read (48-13, 64e) et le doublé de Tawera Kerr-Barlow (55-13, 68e et 62-13,71e) -, cela ne fait que mettre en lumière l'écart criant entre la Nouvelle-Zélande et le XV de France, qui encaisse donc là la plus large défaite de son histoire dans la compétition.

Malgré tous les efforts et toute la volonté du monde, la montagne était trop haute et des Bleus trop petits. Car il est bien rare, en effet, de faire une poussée de croissance en quelques semaines et de passer d'une équipe sans résultat notable pendant 4 ans à une formation capable de rivaliser avec les plus grands. Vu la déception sur le visage des joueurs français, ils y ont visiblement pourtant cru. C'est peut-être là la seule réussite de Saint-André, dont le bilan paraît catastrophique à l'heure d'être dressé. Le sélectionneur a d'ailleurs été copieusement hué après le coup de sifflet final par les supporters français venu au Millennium de Cardiff.

À LIRE AUSSI 
>> Revivez la défaite de la France sur la Nouvelle-Zélande
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : plus de 100 morts depuis lundi dans la bande de Gaza

EN DIRECT - Vaccination des mineurs : "Il faudra l'envisager à partir de l'automne", selon le Pr Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Double meurtre dans les Cévennes : le père du fugitif l'appelle à se rendre dans un message audio

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.