XV de France : c'est quoi la bonne méthode pour accrocher les All Blacks ?

RUGBY
VOLONTÉ - Avant les victoires historiques (1999 et 2007) ou les grands matches (2011) du XV de France face à la Nouvelle-Zélande en Coupe du monde, joueurs et staff se sont préparés au combat. Alors que les Bleus vont à nouveau essayer de tenter l'impossible face aux Blacks samedi (21 heures), metronews à interroger plusieurs acteurs de ces rencontres de légende.

Olivier Magne : "Il faut leur faire ce que l'on n'aime pas qu'ils nous fassent"
"Pierre Villepreux et Jean-Claude Skrela (les entraîneurs, ndlr) avaient essentiellement basé leur discours sur les aspects stratégiques et tactiques du match face aux All Blacks. On avait concentré nos efforts sur les possibilités de surprendre l'adversaire au point de vue du jeu. On n'a jamais lâché notre idée de base qui était de montrer à notre adversaire que l'on avait des armes sur le plan offensif. Ça les a perturbés et nous, ça nous a confortés dans cette idée d'attaquer. Pour les battre, il faut leur faire ce que l'on n'aime pas qu'ils nous fassent quand ils nous provoquent dans le jeu, quand ils nous déplacent en permanence et qu'ils nous attaquent tout le temps".
>> En demi-finale de la Coupe du monde 1999, la France s'était imposée 43-31.

► Christophe Dominici : "Répondre présent au défi, être solidaires et oser"
"Tout s'est joué avant le match, ça ne s'est pas joué pendant, finalement. Il y a évident ce moment incroyable du haka, c'était de la folie, on était à 20 cm des Blacks. Ça nous a vraiment permis de rentrer dans ce quart de finale et aussi de leur rentrer un peu dedans. On ne voulait pas qu'ils prennent le dessus d'entrée, que ce ne soit eux qui décident quand la partie va commencer. Je pense vraiment que le match s'est gagné ici, car ça symbolise tout ce qu'on voulait faire contre eux : répondre présent au défi, être solidaires et oser. Bernard Laporte (le sélectionneur de l'époque, ndlr) nous avait demander d'oser face aux Blacks et de ne pas passer notre temps à les regarder jouer". 
>> En 2007, le XV de France s'est imposé 20-18 en quart de finale du Mondial. 
 

 Vincent Clerc : "On ne les bat qu'à 100 % dans tous les secteurs"
"Il faut mettre tous les curseurs au maximum. Que la technique, la stratégie, l'envie, l'agressivité, le pragmatisme, la réussite soit à 100 % parce que la moindre erreur se paie cash. Et quand les Néo-Zélandais voient une équipe à ce point prête face à eux, ils ne sont pas habitués et là, ils perdent le fil parce que ça ne leur arrive pas souvent. Les Blacks, on ne les bat qu'à 100 % dans tous les secteurs".
>> En finale de la Coupe du monde 2011, les Bleus se sont inclinés d'un rien 7-8.

À LIRE AUSSI 
>>  Nos 5 conseils bidons aux Bleus pour être sûrs de taper les Blacks
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter