XV de France : rucks et combat au sol, pourquoi les Bleus n'y arrivent pas ?

RUGBY
CONSTAT - Depuis le début de cette Coupe du monde et quel que soit l'adversaire, les Bleus ont de gros soucis dans ce secteur du jeu. Tellement que si le XV de France ne rectifie pas le tir face à la Nouvelle-Zélande samedi (21 heures), cela va être très compliqué de réaliser un exploit.

A force de le répéter, peut-être que ça va rentrer. Depuis que l'équipe de France a posé pied en Angleterre le 12 septembre dernier, ce pauvre Philippe Saint-André ne se cesse de demander à ses joueurs d'être "plus présent dans le combat sol". Un mal français récurrent depuis plusieurs semaines et qui coûte cher. Car qui dit être dominé dans les rucks dit pertes de balles, conquête en berne et des munitions offensives en moins.

Et même si PSA avait promis dès la Roumanie "un gros travail sur les rucks et la présentation du ballon", cet écueil est encore apparu de façon plus éclatante face à l'Irlande, contre qui les Bleus n'ont jamais pu mettre la main sur le ballon et donc tenter d'enchaîner les temps de jeu. "C'est vrai qu'on était trop sous pression dans cette zone de jeu, concède Yannick Bru, l'entraîneur des avants tricolores. C'est aussi pour ça qu'on fait appel à Bernard (Leroux, titulaire face aux All Blacks), afin que sa présence physique et son nettoyage nous aident à moins subir".

"Jusque-là, on a peut-être été un peu trop gentils sur les rucks..." 

Car une fois au sol, si le porteur n'est pas rapidement soutenu, il s'expose à une perte de balle, à être pénalisé pour trop avoir gardé le ballon ou à une sortie précipitée. Vraiment pas ce qu'il faudra s'amuser à faire face aux Néo-zélandais,. D'autant que l'infatigable gratteur de gonfles Richie McCaw traînera forcément dans les parages... "Je crois que ce n'est pas un problème physique ou technique mais plutôt un manque férocité mentale sur chaque ballon au sol, estime Yoann Maestri, qui a noté une plus grande concentration lors des entraînements de ces derniers jours. L'intensité qu'on a su mettre en défense contre les Irlandais, il faudra la mettre face aux Blacks dans la conservation du ballon et dans la conquête".

Guilhem Guirado y ajouterait d'ailleurs une petite dose de vice : "Sur les premiers rucks, il faudra même être un peu à la limite. Jusque-là, on a peut-être été un peu trop gentils... , pense le talonneur. Les arbitres nous avaient dit qu'ils seraient très vigilants là-dessus, et dans les faits, on s'aperçoit que ce n'est pas vraiment le cas". Et pour rappel, ce n'est pas toujours en respectant la règle que les All Blacks ont été sacrés champion du monde il y a quatre ans. 

À LIRE AUSSI 
>> Niveau, jeu, ambitions... le XV de France dans l'inconnu face aux Blacks
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter