De Bruxelles au salon VivaTech en passant par l'Elysée, retour sur la tournée européenne de Mark Zuckerberg

TECH
PÉRIPLE - Convoqué par le Parlement européen mardi à Bruxelles, Mark Zuckerberg en a profité pour faire une mini tournée européenne cette semaine, se rendant du même coup à l'Elysée et au salon VivaTech.

Alors que le nouveau règlement sur la protection des données personnelles entre en application vendredi 25 mai, il avait été sommé, trois jours plus tôt, de venir s’expliquer devant le Parlement européen sur les manquements de son réseau social. Il en a profité, dans la foulée, pour rencontrer Emmanuel Macron, jeudi, à l’Elysée, et pour visiter le salon VivaTech jeudi 24 mai. 

Depuis le mois de mars, le fondateur de Facebook, est empêtré dans le scandale de Cambridge Analytica. La société britannique est accusée d’avoir récupéré les données de dizaines de millions d'utilisateurs du réseau social sans leur consentement en 2014. Le tout pour influencer la campagne présidentielle américaine en faveur de Donald Trump. D’abord venu s’excuser auprès des sénateurs américains en avril, il s’est donc rendu à Bruxelles mardi 22 mai pour aborder devant les parlementaires européens les lacunes du réseau social dans la protection des données.

Un passage au Parlement européen

Initialement prévue à huis clos, cette audition a finalement été diffusée en direct sur internet (replay est disponible ici). Après un mea culpa en bonne et due forme, le patron de Facebook s’est finalement fait cuisiner par les leaders du Parlement européen. "Cela fait déjà trois fois que vous vous excusez depuis le début de l'année : êtes-vous vraiment capable de régler vos problèmes ? Avec autant de dysfonctionnements, il faut se poser la question !", lui a par exemple lancé l’eurodéputé belge et chef de file des libéraux (ALDE) Guy Verhofstadt. 

Une rencontre avec Emmanuel Macron

Après ce sale moment de près d'une heure trente, Mark Zuckerberg était invité mercredi à déjeuner avec Emmanuel Macron et une cinquantaine de grands patrons à l'occasion du sommet "Tech for good" à l'Elysée. Le CEO de Facebook s'est ensuite entretenu en tête-à-tête avec le président en fin d'après-midi. Il en a notamment profité pour mettre en avant les investissements de son entreprise en France et en Europe défendra aussi ses positions, notamment sur la taxation des entreprises du numérique.

En vidéo

Des géants mondiaux nouvelles technologies s'engagent en France

Une visite de VivaTech

Au lendemain de cette rencontre, Mark Zuckerberg  s'est rendu au salon français de la technologie VivaTech afin de clôturer la journée inaugurale. Sous les centaines d'objectifs de smartphones tentant de le photographier, il a répondu aux questions de Maurice Lévy, le président du conseil de surveillance de Publicis qui a notamment évoqué l'affaire de Cambridge Analytica. Renouvelant ses excuses, le patron de Facebook en a profité pour redire son engagement vis-à-vis de la protection de la vie privée et a confirmé l'extension du RGPD, le règlement européen sur la protection des données personnelles, à tous les utilisateurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

VivaTech 2018, Paris capitale de la tech mondiale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter