La stratégie innovation du PMU : "La technologie n’est qu’un moyen, pas un but"

La stratégie innovation du PMU : "La technologie n’est qu’un moyen, pas un but"

INNO
DirectLCI
- Comme toutes les entreprises nées avant la révolution numérique, le PMU fait de l’innovation un élément important de sa stratégie. L’entreprise cherche constamment à se réinventer en plaçant toujours le client au centre de ses expérimentations.

Si le PMU peut avoir l’image assez traditionnelle d’une entreprise strictement centrée sur les paris hippiques, pratiques ancestrales s’il en est, force est de reconnaître que l’innovation est au cœur de la stratégie. Pour preuve, le PMU dispose d’une entité 100 % focalisée sur l’innovation : le PMU Lab, un nom qui en dit long sur la stratégie du côté des nouveautés à apporter aux clients ou futurs clients. Mais pas n’importe lesquelles, comme l’explique Guillaume Dolbeau, à la tête de l’innovation : "L’innovation ne se décrète pas, elle se pratique !" 


Au sein du PMU, trois piliers majeurs nourrissent l’innovation. Il y a d’abord l’ouverture vers l’extérieur, ce que Guillaume Dolbeau appelle "l’enrichissement". On parle ici de l’intérêt de regarder en dehors de chez soi, de se confronter à des décalages de vision pour avoir des idées fraîches. À cet effet, un salon comme Viva Technology permet de rencontrer des start-ups. Il y a ensuite l’implication des forces internes "pour capitaliser sur l’expertise métier". "C’est grâce à l’interne que l’on arrive à faire des choses intéressantes" renchérit l’intéressé. Il y a enfin, et bien sûr, une approche très centrée sur le client : "Penser client, agir client pour avoir une inspiration centrée sur l’attente réelle des utilisateurs et intégrer systématiquement ces attentes dans les expérimentations du PMU Lab". Autrement dit, pour innover, le PMU va piocher partout où il y a de la matière. 


En parallèle, il faut bien reconnaître que les nouvelles technologies ont tendance à évoluer vite, trop vite, même, pour qu’une société, bien que préparée à évoluer, puisse toutes les suivre. "Innover ce n’est pas nécessairement être le premier à le faire" rappelle Guillaume Dolbeau. Une manière de faire comprendre qu’il faut sélectionner ces technologies émergentes, arriver à prendre du recul par rapport à ces belles idées. Quand on expérimente, il faut également savoir accepter l'échec, le digérer pour repartir de l’avant. "La technologie n’est qu’un moyen, pas un but" rappelle Guillaume Dolbeau. Un moyen de répondre aux besoins des clients, pas à une course à l’innovation à tout prix.

Plus d'articles