VIDÉO - Les serveurs-radiateurs de Qarnot inventent le chauffage gratuit

GREEN
PLEIN ÉCRAN - A Paris, une start-up a connecté deux problèmes pour en faire une solution : d'un côté les serveurs informatiques, qui chauffent et coûtent cher à refroidir, de l'autre le chauffage domestique, encore trop cher. Solution radicale: le serveur-radiateur et la promesse d'un chauffage gratuit.

L'idée est limpide, à tel point que l'on se demande forcément un peu pourquoi elle n'avait éclos plus tôt. Si les serveurs qui font tourner notre économie numérique coûtent cher à refroidir, se chauffer à la maison est un poste de dépense en constante augmentation. La chaleur, déchet du fonctionnement des serveurs, serait une ressource rare une fois sortie de nos radiateurs. C'est de ce constat que sont partis les fondateurs de Qarnot,  pour imaginer des serveurs déportés dans les habitations, et que l'on n'aurait plus besoin de refroidir. 

Le modèle est vertueux : plus besoin de construire des datacentres, il suffit que le logement soit connecté à la fibre, pour accueillir des serveurs de calcul qui serviront à des banques, ou à toute l'industrie de l'image 3D. Pour l'utilisateur, rien à gérer, la machine est d'abord un radiateur design, dont on peut régler la puissance. Surtout, cerise sur le gâteau, chaque serveur mesure sa consommation électrique, qui sera remboursée à l'utilisateur chaque mois. De quoi encaisser le choc du prix de chaque machine à l'achat, comptez 2500 euros environ, quand même. 

Mon radiateur produit des crypto-monnaies

Seul défaut du serveur-radiateur de Qarnot : il n'est pas offert à la vente au grand public. Pour simplifier le suivi et la maintenance de ses machines, le constructeur préfère servir de grands projets immobiliers, des bureaux, des logements sociaux aussi. Pour les particuliers, Qarnot a un autre modèle, qui fait lui du "minage" de crypto-monnaies, au bénéfice de l'utilisateur. Entre le cours des crypto-monnaies et le temps de calcul nécessaire à produire telle ou telle monnaie, le calcul de rentabilité est plus complique - d'autant qu'ici c'est bien l'utilisateur qui paye la consommation électrique du radiateur - mais Qarnot promet que dans l'essentiel des cas, l'opération sera bénéficiaire. Et l'utilisateur pourra afficher dans son salon le plus geek des radiateurs. Qarnot, une aventure entrepreneuriale à retrouver dans la vidéo ci-dessus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

VivaTech 2018, Paris capitale de la tech mondiale

Plus d'articles

Lire et commenter