VIDÉO - Romy invente le "Nespresso" de la beauté

TECH
DirectLCI
PLEIN ÉCRAN - Une startup parisienne a inventé un appareil de cosmétique connecté, qui sait créer à la demande un soin sur mesure. Un défi technique, qui intrigue les géants français de la beauté.

Un soin beauté formulé au plus près des besoins de votre peau à un instant T, et surtout un soin frais, sans conservateurs, créé à la demande pour être utilisé immédiatement, c'est l'idée de Romy, qui depuis 2010 travaille sur un système en deux parties, qui fait forcément penser aux machines à expresso à dosettes, mais en plus connecté. D'un côté une machine,  de l'autre des capsules, et une application sur smartphone. Sur cette dernière, l'utilisateur (qui dans 80% des cas sera une utilisatrice) indique son besoin du moment, son état de fatigue, que l'application combinera à des données géolocalisées sur la météo ou la pollution, pour décider de la formulation du soin à créer. Insérez les capsules demandées dans la machine, et elle vous délivrera un soin en moins d'une dizaine de secondes.

Plus gros obstacle: la réglementation. Pour que l'appareil soit autorisé à être mis sur le marché, il doit répondre aux mêmes contraintes d'hygiène que celles imposées aux laboratoires de cosmétique, d'où un système intégré de désinfection qui s'active après chaque utilisation. De quoi expliquer le temps passé à créer et perfectionner la machine. Une machine qu'il faut voir, toucher, essayer avant d'acheter, de quoi expliquer que Romy prévoie pour l'avenir d'ouvrir des magasins en Europe et aux Etats-Unis.

Un appareil "premium", en attendant mieux

Seul vrai défaut du système de Romy : son prix. "Figure", l'appareil, coûte à lui seul 890 euros, auxquels il faudra ajouter  le prix des capsules. On promet chez Romy que le but est d'arriver à offrir un jour un système plus abordable, même si son assistant beauté personnel restera encore longtemps un système plutôt "premium". En attendant, Romy reste une belle aventure d'entrepreneur, à retrouver dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter