Pepper de Softbank Robotics Europe, Nao 6... VivaTech 2018, le nouveau paradis des robots

Pepper de Softbank Robotics Europe, Nao 6... VivaTech 2018, le nouveau paradis des robots

Viva Technology 2018
ANDROID - Des robots à gogo. C'est un peu la sensation qu'a le visiteur au salon Viva Technology qui se tient jusqu'à samedi porte de Versailles à Paris. Ces nouveaux êtres de fils, de technologie et de carbone, voire d'impression 3D pour certains, ont même le droit à un espace dédié sur le salon de l'innovation. De compagnie ou d'utilité, petits ou géants, plus humains que jamais, il y en a pour tous les goûts.

Le salon Viva Technology, qui se tient jusqu'au samedi 26 mai à Paris Expo porte de Versailles, a placé sa troisième édition sous le signe des robots. Ces derniers sont omniprésents aux quatre coins du salon et bénéficient cette année d'un Robot Park dédié.


Et des robots, on en croise à toutes les sauces. Il y a évidemment le célèbre Pepper de Softbank Robotics Europe qui séduit même les plus célèbres marques automobiles et associe son image dans leur publicité. Il a cette fois son "Pepper World" qui flotte au-dessus de la mêlée et est venu présenter son nouvel acolyte Pepper Android ainsi qu'un petit dernier, Nao 6, qui vient épauler les enseignants et les élèves dans l'apprentissage de la programmation.

Des robots toujours plus humains

"Il ne faut pas avoir peur du robot", a clamé Emmanuel Macron venu donner le coup d'envoi du salon des innovations, jeudi matin. Et bien lui en a pris car le chef de l'Etat en a croisé plus que de raison. A commencer par Leenby, le "robot sociable et sympathique", que le président, venu l'an dernier fraîchement élu, a reconnu cette année. Conçu par la startup limougeaude Cybedroid, Leenby n'est pas venu seul. Il est accompagné d'Alice, un robot bien volubile d'1,55m et rondeurs qui échange, vous sert la main, raconte sa vie… et peut même se prendre pour Taylor Swift.

Les robots sont aussi de plus en plus réalistes comme celui créé par Inmoov. Il s'agit d'un humanoïde à la mobilité plus vraie que nature. Et sa principale spécificité n'est pas dans ses yeux qui peuvent vous suivre, ses gestes fluides, mais dans le fait qu'il peut être imprimé en 3D chez vous. Vous avez dit flippant ? Presque tant on est plongé en pleine science-fiction. Ce petit prodige est le fruit d'un concepteur français, Gaël Langevin, sculpteur et designer de son état. Il a voulu créer un robot à l'allure humaine et aux dimensions d'un être humain, qui s'assemble aisément par vis ou clips. Et à petit prix : son budget maximal – impression 3D comprise- atteint les 700 euros. Et il fonctionne grâce à une plateforme de développement open source accessible à tous et un simple clavier voire une manette de jeu.

De son côté, Keyro a fait sensation. Immense robot, il semble tout droit sorti d'un manga japonais.

Des robots pour s'amuser

Le robot peut aussi avoir un rôle beaucoup plus pratique ou utile. Joe est un robot compagnon à destination des enfants souffrant de maladies chroniques. Créé par Ludocare, Joe vient leur rappeler qu'ils ont un traitement à prendre, mais sans sanction ni ordre. Juste par le moyen du jeu. Et Joe sait aussi raconter des histoires ou fonctionner comme veilleuse. De son côté, Vitirover a créé des robots capables de désherber de grandes surfaces de terrain et tondre la pelouse, le tout fonctionnant à l'énergie solaire.

L'Oréal a, lui, présenté un robot qui pourrait vous maquiller. Pour le moment, ce bras articulé s'est contenté de mimer un maquillage d'une tête de mannequin. Pas forcément des plus rassurants.

Keecker est un robot qui a plus d'un tour pour la maison sous sa coque. Tout en rondeur (8 kg), il s'apparente à la fois à un vidéoprojecteur roulant et un système de sécurité. Car en son sein, on trouve de multiples atouts multimédia : la sono, la télévision, de multiples capteurs pour prendre la température notamment et surveiller son environnement. Quelque 38 cm de haut, 6h d'autonomie, des roues, du système d'exploitation Android et 160 Go de mémoire. Vous allez pouvoir tout faire avec, regarder un film en HD, écouter la musique pendant que vous cuisinez (et le son est plutôt bon). Il se pilote au smartphone via une appli.

Des robots serviables

Le robot n'est pas seulement là pour amuser la galerie à coup de chorégraphie ou en compagnon anti-solitude. Il est aussi développé pour des usages de service ou en entreprise. C'est le cas de TwinswHeel, un mobile tout en roues qui va aider les entreprises en termes de logistique. "Il est là pour porter assistances aux ouvriers et techniciens, porter de lourdes à leur place, mais pas les remplacer", précise Vincent Talon, l'un des deux concepteurs du projet. TwinswHeel peut ainsi supporter jusqu'à 120 kg. Mais son rôle ne sera pas seulement d'être déployé dans les entreprises. Ses inventeurs l'imaginent déjà en livreur de colis autonome. Et il peut filer jusqu'à 30 km/h. 


La Poste avait déjà fait part de son intérêt comme solution pour accompagner les facteurs. Mais l'entreprise a aussi présenté sur VivaTech sa solution mobile capable de suivre un livreur. Mais cela s'avère plutôt encombrant comme module.

Le salon Viva Technology se tient jusqu'au samedi 26 mai à Paris Expo, le parc des Expositions de la porte de Versailles.

> Toutes les infos

Tout savoir sur

Tout savoir sur

VivaTech 2018, Paris capitale de la tech mondiale

Plus d'articles

Lire et commenter