XXII Group, la startup qui veut révolutionner la réalité

XXII Group, la startup qui veut révolutionner la réalité

Viva Technology 2018
DirectLCI
VIVATECH - Créé en 2015, XXII Group est une entreprise à part. Derrière son activité tournée vers le marketing et les consommateurs, l'entreprise se pique de toutes les expériences possibles : réalité virtuelle ou augmentée, intelligence artificielle, nanotechnologie... tout est un sujet de découverte et d'expérimentation dans un monde où cohabiteront bientôt robots et humains.

Sur VivaTech, XXII Group vient se mêler aux grands. Et même physiquement. Son stand sera coincé entre Google, Facebook et Alibaba, face à l'entrée principale, excusez du peu ! "Nous étions déjà là en 2016 mais sur 3 m2 et cela nous avait permis de nous faire beaucoup de contacts et du business", se félicite son cofondateur William Eldin. Cette année, sa société lancée en 2015, va pouvoir s'étaler et étaler fièrement ses innovations sur 45 m2. 

 

En deux ans, XXII Group – du nom du groupe de musique électro qu'il avait monté à 14 ans avec son ami Damien Mulhem, cofondateur de l'entreprise- a trouvé un début de vitesse de croisière en misant sur la création de "solutions expérientielles" pour ses clients. On recense parmi eux de grands noms comme M6, TF1, L'Oréal, Netflix ou encore Sanofi et Samsung. Car la mission principale de la société basée à Suresnes est avant tout tournée vers le marketing, mais avec une dimension toujours technologique. C'est là son petit plus et sa force. "Mêler savoir-faire technologique, créativité et efficacité", résume William Eldin avec toujours le client en ligne de mire. 

Apprendre à vivre avec des robots

 Le service client, c'est son mantra depuis toujours. Du haut de sa trentaine à peine entamée, ce passionné de voitures et motos, qui créa sa première entreprise à 18 ans avec des boutiques physiques d'avertisseurs de radar à Paris, Lyon et Marseille, a l'idée du "rendre service" dans la peau professionnelle. Il se lancera ensuite, en 2006, dans l'aventure Coyote, le spécialiste antiradar qui fit un carton il y a quelques années. "Une école de la vie", explique-t-il alors qu'il n'a jamais essuyé les bancs de grandes écoles de commerce ou autres. "Cette expérience pas toujours heureuse m'a beaucoup servi pour XXII. Ça m'a surtout permis d'injecter un million d'euros en fonds propres pour être indépendant." 

 

En 2011, les politiques anti-avertisseurs de radars et l'arrivée d'actionnaires extérieurs le décident petit à petit à changer d'air. Il rappelle son pote d'enfance et tous deux décident de donner vie à un studio d'innovation qui créerait pour les marques tout en se donnant la liberté d'investir sur l'avenir. La soixantaine de salariés aujourd'hui de XXII vient d'horizons différents : des développeurs évidemment, mais aussi des ingénieurs, des créatifs, des professeurs, des doctorants, etc. Tous ceux qui peuvent permettre d'"allier intelligence, sciences et technologies", se félicite le patron des lieux. "Bientôt les humains et les robots devront cohabiter. Il faut éduquer et préparer les gens à l’intelligence artificielle, la robotique… Pour cela, il faut tous les savoirs."

 

XXII s'essaie à toutes les tendances technologiques. Depuis deux-trois ans, la société propose des contenues en réalités virtuelle, augmentée ou mixte aux marques, mais aussi des produits utilisés dans la formation interne des entreprises, pour la télévision (ils ont développé l'appli The Voice pour TF1) ou dans le jeu vidéo. Ainsi un jeu d'escape room en réalité virtuelle a été développé en interne et est déjà disponible dans plus de 2.000 salles d'arcade en Chine. "Pour éviter de se le faire copier", s'amuse William Eldin avant de répondre plus sérieusement que c'est aussi "là où le marché est le plus innovant". Agent 22 enferme ainsi les joueurs équipés d'un casque HTC Vive dans une cellule dont ils doivent trouver l'issue. A eux de ramper, prendre l'ascenseur ou progresser dans des espaces étroits. 

La réalité virtuelle et l’intelligence artificielle au début de tout

L'entreprise s'intéresse aussi de près à l'intelligence artificielle et au réseau neuronal afin de "comprendre et analyser les émotions humaines. Mais tout cela dans un but marketing assumé : 'être capable de repérer les réactions de consommateurs dans un supermarché face à un produit, créer un engagement entre utilisateurs et marque et prévoir son comportement." Il sera alors possible de savoir ce que vous aimez ou pas, ce qui vous attire, pourquoi... afin de construire une expérience bien plus personnelle que personnalisée. Cela passera aussi par la captation par électroencéphalogramme (EEG) pour mesurer vos réactions ou vos humeurs grâce aux variations de vos "motifs" cérébraux. XXII travaille d'ailleurs à plusieurs autres projets mêlant cerveau humain et machine dont un qui permet de commander un programme de réalité virtuelle au moyen des ondes cérébrales. Par la force de la pensée, si vous préférez, un peu comme dans StarWars... 

 

Sur VivaTech, XXII Group veut donc mettre à profit les trois jours pour faire briller son savoir-faire. Plusieurs expériences seront ainsi présentées dont : 

- La salle de réunion : dans un univers très futuriste, casque sur la tête (Oculus Rift ou HTC Vive), les participants ou plutôt leurs avatars vont pouvoir échanger autour de la table sans avoir besoin d'être côte à côte, interagir avec des objets, montrer des graphismes évolutifs. Le tout en réalité virtuelle. 

- L'hologramme : grâce au casque HoloLens de Microsoft et à sa réalité mixte, vous pourrez notamment interagir avec un hologramme en vous aidant aussi d'un smartphone ou d'une tablette. Vous n'avez plus qu'à choisir votre thématique.  


- IA émotionnelle : êtes-vous détendu, stressé ou triste ? Placez-vous face au miroir ClearChannel, regardez la caméra et vous allez avoir la réponse après lecture de vos émotions. La machine scanne votre visage selon plusieurs points clés (froncement des sourcils, forme de la bouche, écart pupillaire...) et vous attribue une émotion. Vous aurez même le droit à des "mood facts" pour décrypter votre humeur et vous conseiller. 

Plus d'articles

Lire et commenter