40% des Belges seraient favorables à l’arrêt des soins "coûteux" pour les plus de 85 ans

Santé
DirectLCI
SÉCU - Selon les résultats de différentes études menées en Belgique, 40% des Belges seraient favorables à l’arrêt des traitements coûteux pour prolonger la vie des plus de 85 ans. Et ce afin de préserver la Sécurité sociale…

Des résultats qui font froid dans le dos. Le quotidien belge Le Soir nous apprend que différentes études menées en Belgique (par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé [KCE], la Fondation Roi Baudouin et l’Inami [Institut national d'assurance maladie invalidité]) indiquent qu’une partie importante de la population du Royaume serait favorable à l’arrêt des soins coûteux pour les plus âgés.

35% seraient contre...

Ainsi, pour conserver l’équilibre de la Sécurité sociale, 40 % des Belges (et davantage de Flamands que de Wallons) envisageraient sérieusement comme solution de ne plus administrer "de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans". Avec comme conséquence inévitable une santé à deux vitesses puisqu’il y aurait d’un côté ceux qui pourraient payer au-delà de 85 ans des traitements "coûteux", et de l’autre des patients qui devraient se contenter des traitements pris en charge par la Sécu.

Si 35% des Belges s’opposeraient à cet arrêt des soins vitaux pour les plus âgés, c’est tout de même moins que les 46% qui contestent une autre solution envisagée pour réduire les dépenses de la Sécu : la fin du remboursement des frais de maladie ou d’accident qui sont la conséquence d’un comportement personnel à risque (tabac, obésité).

Des "pourcentages choquants"

Alors que les Pays-Bas ont déjà décidé de ne plus octroyer de stimulateur cardiaque aux plus de 75 ans, l’appareil ayant une espérance de fonctionnement plus élevée que le patient, les néerlandophones belges se disent plus favorables à l’exclusion des plus de 85 ans de la sphère des soins coûteux. "Ces pourcentages en faveur de l’exclusion sont choquants", a réagi le professeur Elchardus, qui a mené l’enquête pour l’Inami, selon lesoir.be.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter