5 aliments bons pour votre mémoire (et pour prévenir la maladie d'Alzheimer)

DirectLCI
ALZHEIMER - En attendant le médicament miracle, voici 5 aliments dont les bénéfices pour lutter contre la maladie ont été prouvés scientifiquement.

Jusqu'à maintenant, aucun traitement efficace n’a été découvert pour soigner la maladie d’Alzheimer, une pathologie qui touche pas moins de 900.000 personnes en France. Elle se caractérise par une accumulation de protéines au au niveau des cellules nerveuses et des dépôts de plaques amyloïdes dans certaines zones du cerveau, entraînant une dégénérescence des neurones.


Pour l'heure, les médicaments délivrés permettent uniquement de ralentir la dégénérescence. En attendant l'arrivée d'un médicament miracle, voici cinq aliments aux effets positifs pour lutter contre la maladie

Du chocolat noir (et un petit verre de rouge)

A en croire les conclusions d'une récente étude menée par des chercheurs du centre médical de l'Université de Georgetown à Washington (États-Unis) suggère qu'un composé naturellement présent dans le chocolat noir et le vin rouge, pourrait être en mesure de ralentir la progression d'Alzheimer, notamment pour prévenir la perte de mémoire. Son nom ? Le resvératrol, que l'on trouve également dans le raison rouge et certaines baies. Même si d'autres travaux doivent encore confirmer cette découverte.

Mangez des épinards tous les jours

Quand Popeye mangeait des épinards pour ses biscotos, il faisait surtout du bien à sa mémoire. Si les épinards ne sont pas franchement plus riches en fer que la salade, une étude menée par des chercheurs de l'Université Rush de Chicago (États-Unis) a en revanche montré que manger tous les jours une portion d'épinards (ou type de feuilles provenant d'un légume vert) a pour effet de renforcer la santé mentale des personnes âgées en améliorant les capacités cognitives. De quoi vous aider à protéger votre cerveau contre la maladie. La raison ? La vitamine K, un nutriment naturel. Des travaux antérieurs ont déjà montré que le folate et le bêta-carotène dopent nos capacités cognitives.

Optez pour un bon café le matin

C'est bien connu : "Grand-mère sait faire un bon café". On sait maintenant pour quoi. Dans une étude parue en 2014, des chercheurs de l'Inserm ont démontré les effets bénéfiques d'une consommation modérée de café en prévention de la maladie d'Alzheimer. Une alternative naturelle qui permet de traiter de deux types de légions spécifiques à la pathologie. Leurs travaux de recherche, parus dans la revue Neurobiology of Aging , ont été menés sur des souris, mais ils renforcent une nouvelle fois l'idée d'un effet protecteur de la caféine sur certaines pathologies cérébrales, notamment la maladie d'Alzheimer

Buvez du jus de cassis

Le jus issu de ces petites baies noires ( et non pas de l'extrait) aurait pour effet d'améliorer l'acuité, la vigilance et aussi l'humeur chez les jeunes adultes dès la première heure suivant l'absorption. C'est en tout cas la conclusion d'une étude dont les résultats ont été en juillet dernier. Eu cause, Les anthocyanes, des pigments naturels contenus dans le cassis, ainsi que dans de nombreuses autres baies. Les analyses sanguines réalisées sur les cobayes ont montré une augmentation de la concentration en monoamines-oxydases. Or on sait que ces neurostransmetteurs (neuradrénaline, dopamine, sérotonine) sont non seulement impliqués dans la régulation de l'humeur, mais aussi dans le développement de certaines maladies neurodégénératives, comme Parkinson.

Privilégiez le poisson

Une équipe de chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles (États-Unis) a découvert qu'un apport en oméga-3 et en vitamine D a permettrait de stimuler le système immunitaire afin qu'ils détruisent les protéines bêta-amyloïdes, responsables de la dégénérescence des neurones. La principale source en vitamine D pour l’organisme est le soleil. La peau au contact de ses rayons produit de la vitamine D. Mais on peut aussi en trouver dans les poissons gras (maquereau, thon, saumon…), le jaune d’œuf et même dans les abats. Les oméga-3, eux, sont présents en quantité dans les poissons gras ainsi que dans les huiles de lin ou de chanvre.

Plus d'articles

Sur le même sujet