Accidents de la route, sida et suicides : les trois premières causes de mortalité chez les jeunes

Santé

SANTE - En 2012, 1,3 million d'adolescents sont décédés dans le monde, rapporte une étude de l'Organisation mondiale de la santé focalisée sur les problèmes de santé des moins de 20 ans. Si la dépression est la cause numéro 1 de maladie et d'invalidité, les principaux dangers restent les accidents de la route et le sida.

La dépression est la 1ère maladie chez les jeunes et le suicide la 3ème cause de mortalité
La dépression est une pathologie fréquente, si répandue qu'elle touche aussi les plus jeunes, même si on a tendance à l'oublier. Ainsi "la dépression est la cause prédominante de maladie chez les jeunes âgés de 10 à 19 ans", indique l'OMS (Organisation mondiale de la santé)  dans un récent rapport dédié aux problèmes de santé affectant les adolescents. Un état favorisant les suicides . L'acte délibéré de mettre fin à sa vie se classe d'ailleurs numéro 3 parmi les principales causes de décès. Les autres maladies en tête de classement sont l'anémie, le sida, les problèmes de dos, la diarrhée, l'anxiété, l'asthme, et les maladies respiratoires. Le sida figure hélas, encore et toujours très haut dans le classement des causes de mortalité parmi les jeunes. Il est la deuxième cause, selon l'OMS, avec une forte prévalence de cas en Afrique..

La principale cause de décès est les accidents de la route
Chaque jour de l'année environ 330 jeunes dans le monde meurent des suites d'un accident de la route . Les garçons sont davantage touchés que les filles, avec un taux de mortalité trois fois supérieur. "Améliorer l'accès à des transports en commun fiables permettrait de réduire les accidents de la route chez les adolescents, de même que la réglementation de la sécurité routière (par exemple alcool et vitesse limite), et l'établissement de zones piétonnes", explique l'OMS.

Les jeunes filles encore trop exposées au décès en couche
Si l'on regarde de plus près les causes de mortalité selon le sexe, le décès en couches est la 2e cause de mortalité chez les filles âgées de 15 à 19 ans, après le suicide, "bien que la mortalité maternelle a considérablement diminué depuis 2000, en particulier dans les régions où elle était très élevée (Asie et Afrique de l'Est)", explique l'OMS. L'organisation s'est fixée comme objectif de permettre l'accès aux méthodes contraceptives à toutes les jeunes filles de cette tranche d'âge, afin de faire baisser le taux de naissance et le taux de mortalité en couches.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter