Agnès Buzyn : les enfants "ne rentreront pas à l'école s'ils ne sont pas vaccinés"

DirectLCI
SANTÉ - Invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, Agnès Buzyn a réexpliqué l'enjeu de santé publique qui justifie l'obligation de onze vaccins dès le 1er janvier 2018. La ministre de la Santé a maintenu que, sans vaccination, les enfants n'auraient pas le droit d'aller à l'école, ni en crèche.

Agnès Buzyn ne transigne pas sur les vaccins. La ministre de la Santé était ce dimanche l’invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Interrogée sur les onze vaccins que le gouvernement compte rendre obligatoires pour les enfants à partir du 1er janvier 2018., la ministre reste ferme. Si elle maintient que "la sanction [pénale] ne sert à rien", elle insiste sur le fait que les enfants non vaccinés ne pourront pas être scolarisés, tant dans le public que dans le privé. "C’est obligatoire, donc vos enfants ne rentreront pas à l’école ou en crèche s’ils ne sont pas vaccinés", déclare-t-elle. Le 26 septembre dernier, la ministre avait déjà annoncé cette interdiction dans un tweet. 


Actuellement, seul le vaccin contre la DT-Polio est obligatoire.

Notre pays n'est pas au rendez-vousAgnès Buzyn

inflexible face à la polémique qui enfle au sujet de cette obligation, Agnès Buzyn se justifie en assurant qu'elle ne fait qu'appliquer les consignes de l'Organisation mondiale de la santé.  "Ce n’est pas une lubie, j’essaie simplement de répondre à une recommandation forte de l’Organisation mondiale de la santé. Parce que notre pays n’est pas au rendez-vous", signale-t-elle. Et d'ajouter : "Je voudrais simplement rassurer les Français : aujourd’hui, il y a déjà 8 enfants sur 10 qui font ces 11 vaccins, qui sont les 11 vaccins du calendrier vaccinal". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter