Alcool, cocaïne : un médicament efficace pour traiter l'addiction ?

Alcool, cocaïne : un médicament efficace pour traiter l'addiction ?

Santé
DirectLCI
TOXICOMANIE - Une équipe de chercheurs américains a découvert qu'un médicament contre l'hypertension artérielle pourrait être efficace dans le traitement des addictions à la cocaïne et à l'alcool.

La dépendance à l'alcool et aux drogues est devenue l'un des principaux problèmes de santé publique et un enjeu majeur de société. En France, on estime le nombre de toxicomanes entre 150.000 et 300.000. Des chercheurs de l'université du Texas à Austin (États-Unis) ont découvert que l' Isradipine , un médicament déjà approuvé outre-Atlantique par la Food and Drug Administration pour traiter l'hypertension artérielle, pourrait se révéler efficace pour traiter les addictions à la cocaïne et à l'alcool.

Les résultats de leur recherche, publiés dans la revue Molecular Psychiatry , ont montré que ce traitement aide à prévenir les rechutes en effaçant les souvenirs inconscients qui poussent à l'addiction chez des souris de laboratoire. Pour arriver à cette conclusion, le professeur Hitoshi Morikawa, agrégé de neurologie à l'Université du Texas, a habitué des souris à associer une chambre noire ou blanche à la prise d'un médicament. Les scientifiques ont observé que les souris toxicomanes se rendaient presque toujours dans la chambre associée à leur dépendance.

Des essais cliniques sur des humaines vont être menés prochainement

En administrant aux souris toxicomanes une forte dose d'un médicament contre l'hypertension artérielle, l'Isradipine ( Icaz® en France), avant qu'ils n'aient effectué leur choix, les scientifiques ont constaté que les rats continuaient de préférer la salle associée à leur dépendance le jour même, mais que ce comportement avait disparu les jours suivants.

Les souris avaient effacé de leur cerveau les souvenirs liés à la dépendance. Autrement dit, l'aspect psychologique, dont les souvenirs de la sensation, serait la première raison des rechutes. Le professeur Hitoshi estime que des essais cliniques chez des humains pourraient être réalisés très prochainement, sachant que le médicament est déjà autorisé par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter