Alerte à la méningite sur le campus de l'université de Dijon : début d'une vaste campagne de vaccination

Alerte à la méningite sur le campus de l'université de Dijon : début d'une vaste campagne de vaccination
Santé

SANTÉ - À Dijon, les autorités sanitaires ont mis un place un plan massif de vaccination contre la méningite. Sur le campus universitaire, deux étudiants sont en effet morts de cette maladie et un troisième est hospitalisé. Près de 30.000 personnes doivent être vaccinées dès ce mercredi.

Le campus de l'université de Dijon est en état d'alerte. Deux étudiants de l'établissement ont succombé à une méningite en à peine trois mois et un troisième est actuellement hospitalisé. Dès ce mercredi, un plan massif de vaccination va être mis en place. Objectif : vacciner quelque 30.000 étudiants.

"C'est un peu effrayant, c'est des personnes qu'on côtoie tous les jours", confie Lisa, étudiante en droit, qui a pris les devants et a déjà été vaccinée. Pour les autres, l'Agence régionale de santé a tout prévu avec une campagne de vaccination géante, qui se déroule en trois phases : la première de mercredi à vendredi concernera le pôle économie-gestion (environ 1000 personnes) ; la deuxième touchera, entre le 9 et le 20 janvier, les quelque 10.000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres ; la troisième sera élargie à l'ensemble du campus jusqu'à la fin du premier trimestre.

"Pour rationnaliser l’intervention, on commence par les premiers cercles où il y a eu des cas et après on élargi. Quand on cible le premier 'rideau' où la maladie a été détecté, c’est tout à fait efficace", explique Muhamed-Kheir Taha, du centre national de référence des méningocoques. Quant aux proches des étudiants malades, ils ont déjà été vaccinés.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent