Allergie ou coronavirus : comment faire la différence ?

Allergie ou coronavirus : comment faire la différence ?

EXPLICATIONS - En cette période de pandémie au coronavirus et d'allergies, LCI a demandé au Dr Kierzek, comment faire la différence entre les symptômes et comment procéder si besoin.

Les pollens sont là, et avec eux, quelques symptômes qui, en période de pandémie de coronavirus, peuvent parfois donner des sueurs froides à certains. Pour bien faire la différence entre tout cela et vous aider à ne pas trop angoisser, nous avons demandé au Dr Gérald Kierzek de nous expliquer concrètement, quelles étaient les différences de symptômes et comment faire passer une petite crise allergique, en restant chez soi.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

LCI : Comment distinguer les symptômes du covid-19, de ceux de l’allergie au pollen ?

Dr Gérald Kierzek : Il est souvent difficile de faire la différence. Les antécédents de rhume des foins ou d’allergie permettent au patient de reconnaître ses symptômes (nez ou gorge qui grattent, éternuements, toux éventuelle). La principale différence avec le Coronavirus est l’absence de fièvre dans l’allergie contrairement au COVID-19. La notion d’entourage malade est également importante pour déterminer un contage possible au coronavirus. La conjonctivite (yeux rouges) peut aussi prêter à confusion avec l’allergie. Les yeux rouges se voient dans les 2 pathologies ! L’évolution permettra de faire la différence, ou pas ! Dans l’immense majorité des cas, le COVID guérit spontanément. La prise d’anti-allergiques diminuera les symptômes allergéniques.

LCI : En période de covid, on nous conseille d’aérer mais en aérant, on fait rentrer les pollens. Comment procéder ?

Dr Gérald Kierzek : Non, il faut aérer car les allergiques aux pollens sont souvent allergiques aux acariens aussi et à la poussière. Ne pas aérer accumule ces particules à l’intérieur de la maison. De même l’humidité qui pourrait stagner en l’absence d’aération aggrave la situation. Se confiner ne veut pas dire ne pas ouvrir les fenêtres. Au contraire : aérez régulièrement matin et soir et profitez de la diminution de la pollution extérieure.

LCI : Que faut-il se dire pour se rassurer, au lever par exemple, si on a le nez bouché ?

Dr Gérald Kierzek : Dans le cas du coronavirus, la perte d’odorat ne s’accompagne pas d’obstruction nasale (nez bouché). Le nez bouché est donc bon signe ! De même, il est fréquent au réveil d’avoir ce signe, de même que la gorge sèche liée à la déshydratation de la nuit. Pas de panique, un verre d’eau et éventuellement l’humidification de la pièce pour la prochaine nuit (seau d’eau à côté) sont de bonnes solutions. En cas d’autres symptômes, appelez votre médecin traitant au téléphone, ou en téléconsultation.

Lire aussi

LCI : Les allergiques sont-ils des personnes à risques ?

Dr Gérald Kierzek : Pas forcément. Seuls des personnes éventuellement asthmatiques pourraient présenter une fragilité pulmonaire mais la personne atteinte de rhume des foins ou allergie saisonnière n’est pas un facteur de risque. Les personnes à risque sont les patients âgés, hypertendues, diabétiques ou encore avec des pathologies chroniques cardiovasculaires.

LCI : Comment faire passer une petite crise allergique, de façon très simple, en évitant de sortir de chez soi ?

Dr Gérald Kierzek : Les médicaments anti-allergiques/antihistaminiques ne sont pas contre-indiqués et peuvent soulager. En cas de conjonctivite, rincez les yeux au sérum physiologique. N’hésitez pas à aérer, passer l’aspirateur pour éliminer les acariens et laver/changer les draps régulièrement sans oublier les oreillers. Le confinement avec la diminution des sorties extérieures devrait de facto limiter les symptômes ou limitant l’exposition aux pollens. Vous pouvez aussi consulter la carte de la pollinisation sur pollens.fr.

En complément, retrouvez les symptômes du coronavirus covid-19.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

EN DIRECT - L’Autriche adopte la vaccination obligatoire, une première dans l’Union européenne

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.