Allergies : 5 conseils pour limiter les risques

DirectLCI
SANTÉ - Le printemps est là et avec lui son lot d'allergies. Réaction aux graminées et autres pollens, rhinite allergique, asthme, eczéma... avec l'aide de l'allergologue Daniel Vervloet, LCI vous donne les clés pour limiter les dégâts.

A cette période de l'année les grains de pollens sont plus nombreux dans l'air, provoquant des allergies chez certains. Aussi il est bon de rappeler les bons gestes à avoir pour essayer de se protéger au maximum de ces désagréments. L'allergologue Daniel Vervloet vous les livre.

Savoir reconnaître les signes

Picotement des yeux, démangeaison dans la gorge, sifflement dans la poitrine, urticaire… vous souffrez sûrement d'une allergie liée au pollen (graminées ou autre), à un aliment ou même d'asthme. Vous n'êtes pas seul : 25% à 30% des Français sont concernés. Sachez que ces symptômes se font encore plus aggravants face à certains facteurs : le tabac, le climat ou encore la pollution.

Changer fréquemment ses draps

Si ce réflexe va de soi, il doit être encore plus fréquent au printemps pour éviter la prolifération d'acariens : au moins une fois par semaine. Il ne faut pas oublier que ces animaux prolifèrent également dans les rideaux et les tapis. De même, il est conseillé de garder son intérieur le plus propre possible et d'aérer son intérieur le matin pendant vingt minutes, lorsque les pollens ne sont pas encore dans l'air.

Se rincer les cheveux

Outre la literie, les cheveux aussi doivent être lavés le plus souvent possible : ils peuvent contenir une très grande quantité d'allergènes après avoir passé du temps dehors. Il ne faut donc pas hésiter à se les rincer quotidiennement, de préférence avant de se coucher pour éviter qu'ils ne se déposent sur l’oreiller. Il en va de même pour les poils de vos animaux de compagnie.

Éviter les activités extérieures

Pour les personnes les plus sensibles, il est recommandé de s'exposer le moins possible aux allergènes. Or, c'est en plein air que ceux-ci sont les plus présents, aidés par le vent. Evitez donc la campagne ou même les parcs publics. Si ce n'est pas possible, protégez vos yeux avec des lunettes pour éviter tout larmoiement voire des conjonctivites. De retour chez vous, évitez de porter à l'intérieur des vêtements portés ou séchés à l'extérieur.

Aller voir un médecin

Si votre allergie devient handicapante le premier réflexe est d'aller voir votre médecin généraliste ou un allergologue. Ce dernier procédera alors à un test cutané pour déterminer les origines exactes de vos symptômes. "Il est possible de souffrir de plusieurs allergies différentes, même si on l'ignore", précise Daniel Vervloet. Il vous sera alors proposé une désensibilisation ou des gouttes à prendre sous la langue pendant plusieurs mois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter