Allergique ? 5 conseils pour tenir le coup à l'approche de l'été

DirectLCI
CONSEILS - Les pollens sont de sortie cette semaine, au grand désarroi des allergiques. Alors que la quasi totalité de la France est en alerte rouge, un allergologue nous livre ses conseils pour vivre au mieux cette période.

Encouragés par les fortes chaleurs, les allergènes atteignent des pics d’émission un peu partout en France. Cette semaine, ce sont les pollens de graminées qui malmènent les personnes allergiques. Mais ils laisseront bientôt place aux pollens d'ambroisie. La mauvaise herbe commence en effet à faire son grand retour un peu partout dans l'Hexagone. 


Eviter l’exposition est aussi impossible qu’arrêter de respirer mais heureusement, il est possible de la limiter. Le Dr Pascal Bousiquier, allergologue à Paris et responsable médical et scientifique pour le laboratoire ALK, nous a livré ses conseils.

Allumer la clim, fenêtres fermées, permet d’éviter que les pollens n’investissent les lieux. "C’est un excellent moyen pour les personnes allergiques de vivre ou travailler dans un environnement dépourvu de pollens, précise le spécialiste. Mais attention à bien l’entretenir pour éviter d’être contaminé par des bactéries et des moisissures potentiellement allergisantes." De plus, descendre trop bas la température risque d’aggraver les symptômes de la rhinite allergique.

Ne pas aérer du tout son intérieur, c’est risquer d’augmenter la concentration des polluants intérieurs. Problème : ces derniers ont la fâcheuse tendance d’aggraver les symptômes. Alors, la meilleure option est de privilégier certains moments pour le faire."De jour, les fenêtres doivent rester fermées pour éviter que les pollens ne prolifèrent à l’intérieur, explique notre interlocuteur. Mais le soir, les concentrations de pollens dans l’air diminuent avec la baisse des températures."


L’autre possibilité est de la faire très tôt le matin, avant que les températures montent.

En vidéo

Les allergies : le pourquoi du comment

Indispensables de l’été, ces accessoires ont aussi l’avantage de limiter l’exposition au pollen. "Porter des lunettes de soleil permet de protéger les yeux, conseille le Dr Bousiquier. Le chapeau, lui, évite que les particules allergisantes se déposent sur les cheveux en trop grande quantité."

Pour passer une nuit tranquille, ne faites pas l’impasse sur la douche avant le coucher ! " Après une bonne journée passée à l’extérieur, les cheveux ont capté un maximum de pollens et la douche permet de s’en débarrasser facilement et d’éviter de contaminer son oreiller", recommande encore l’allergologue.


Autre astuce : si vous ne vous lavez pas les cheveux, pensez au moins à les brosser pour éliminer le maximum de particules.

"Plonger dans l’eau fraîche peut soulager les symptômes temporairement mais cela reste anecdotique", précise notre le Dr Bousiquier. En effet, "les pollens se dissolvent sur les cheveux mouillés et restent fixés, ce qui peut aggraver les symptômes." Un problème qui peut être résolu si vous vous douchez en rentrant chez vous.

Cela peut paraître intéressant pour gagner du temps. Mais "le linge mouillé capte plus facilement les pollens transportés par l’air", prévient le Dr Pascal Bousiquier. Dans ce cas, mieux vaut le faire sécher à l’intérieur, fenêtres fermées.


En parallèle, le médecin recommande de poursuivre son traitement à base d'antihistaminiques et de se rapprocher d'un allergologue pour éventuellement recourir à la désensibilisation. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter