Aloe vera : consommer ses feuilles fraîches présente des risques, préviennent les autorités françaises

Aloe vera : consommer ses feuilles fraîches présente des risques, préviennent les autorités françaises

DirectLCI
RECOMMANDATIONS - L’aloe vera n’a pas que des vertus quand on la mange sans prendre les bonnes précautions. Les autorités françaises responsables de la consommation et de la santé préconisent d'éviter son liquide jaune, le latex, contenu dans la partie externe de la feuille.

Tout n’est pas bon dans l’aloe vera. Cette plante est surtout connue pour ses vertus dans les domaines de la cosmétique et des médicaments. Comestible aussi, elle se vend en vrac sous forme de feuilles fraîches dans les rayons fruits et légumes de certains magasins. Sa consommation peut pourtant présenter certains risques, prévient début août 2018 la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) par voie de communiqué.

"La partie externe de la feuille d’aloe vera secrète un liquide de couleur jaune (appelé latex) riche en dérivés hydroxyanthracéniques, des molécules qui ont un effet laxatif très puissant et qui sont à l’origine de multiples effets indésirables largement documentés", indique la DGCCRF. En outre, elle rappelle que l’Agence européenne de sécurité des aliments (Aesa) avait publié un avis en début d’année indiquant que ces molécules étaient "susceptibles d’endommager l’ADN et d’être cancérigènes". 

En vidéo

L'aloe vera est-elle vraiment magique ?

Afin d’établir plus précisément les risques qu’encourent ceux qui utilisent cette plante comme aliment, les directions générales de la consommation et de la santé ont saisi cet été l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Voici d’ores et déjà deux recommandations données par les autorités.

1) Il convient de consommer uniquement le gel d’aloe vera situé au centre de la feuille en éliminant la partie externe et toute présence de latex, comme le montre le schéma ci-dessus.


2 ) Par précaution, il est recommandé aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes fragiles d’éviter carrément de manger le gel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter