Anorexie mentale : ça commence parfois par un ''simple régime''

Anorexie mentale : ça commence parfois par un ''simple régime''

DirectLCI
ANOREXIE - Après l’adoption d’une loi visant à lutter contre le diktat de l’extrême maigreur qui sévit particulièrement dans l’univers de la mode, metronews s'intéresse à l’anorexie mentale. Une pathologie psychiatrique touchant essentiellement les femmes. Le psychologue clinicien, Abdelkader Mokeddem, nous apporte son éclairage.

L’anorexie mentale est l’une des maladies psychiatriques les plus meurtrières. Ce violent trouble alimentaire touche particulièrement les adolescents. En 2008, le ministère de la Santé comptait déjà entre 30.000 et 40.000 anorexiques en France.

Alors que l’Assemblée nationale adopte une  loi contre la maigreur excessive des mannequins , le psychologue clinicien  Abdelkader Mokeddem a accepté d’expliquer les mécanismes de cette maladie à metronews.

Qu'est-ce que l'anorexie mentale ? 
L'anorexie mentale est un trouble psychopathologique grave. Il peut être défini comme un défaut de perception. En effet, le patient a une fausse perception de la nourriture et de son corps. La nourriture est perçue comme négative, toxique, pouvant déformer de manière quasi monstrueuse le corps du patient. De ce fait, les aliments sont soigneusement évités ou, au moins, sélectionnés afin d'éviter toute prise de poids. Ce trouble se traduit in fine par une perte de poids significative, parfois importante, parfois mortelle.

Comment se manifeste-t-elle ? 
Au début du trouble, les signes passent souvent inaperçus pour les proches. L'adolescent manifeste un intérêt particulier pour les aliments, en particulier ceux qui sont gras, et leur apport nutritionnel. Plusieurs adolescents rapportent que cela a commencé par un simple régime sans gravité puis qu'ils se sont pris au jeu et qu'ils ont commencé à apprécier le fait de pouvoir contrôler leur corps. Une sensation de toute puissance sur le corps se met alors en place. Elle est à la fois jubilatoire et destructrice pour le patient qui est pris au piège.

EN SAVOIR + >>  Anorexie mentale : les symptômes qui doivent alerter

Être exposé aux images de maigreur est-il un facteur déclencheur ? 
Des cas d'anorexie mentale ont été décrits bien avant l'apparition des magazines et des mannequins. Il serait donc simpliste d'accuser uniquement les magazines de mode. Ce trouble est multi-causal. Toutefois, lorsqu'un terrain psychologique fragile est en place, la vue des magazines et des mannequins peut venir légitimer le côté "beau" de la quête de maigreur.

Pensez-vous que la mention "Photographie retouchée" que la loi veut mettre en place puisse être dissuasive ?
Pour les patients déjà atteints d'anorexie mentale, l'action de cette loi est quasi nulle. Cette loi est plus adaptée à des fins de prévention pour les personnes non encore atteintes et qui seraient attirées par ce type de modèle. En effet, cette loi peut arrêter l'injonction paradoxale permanente qui dit d'un côté "ne soyez pas maigre, soignez votre anorexie ", tout en montrant ce qui est admis être les plus belles femmes du monde et qui sont maigres.

Comment sont traités les patients qui souffrent d'anorexie mentale ? 
Tout dépend du type de gravité de l'anorexie. On peut schématiser par trois grands types : 
 l'anorexie prise en charge rapidement, à ses débuts, qui n'est pas encore installée. Dans ce cas, une thérapie de type cognitivo-comportementale est la plupart du temps suffisante pour mettre un terme à ce trouble.
l'anorexie plus installée qui nécessite souvent une prise en charge psychologique et médicamenteuse.
l'anorexie mentale qui engage le pronostic vital du patient et qui nécessite une prise en charge hospitalière.

EN SAVOIR +
>> Anorexie et Internet : est-ce vraiment utile de légiférer ?
>>
Royaume-Uni : une publicité d'Yves Saint Laurent interdite à cause d'un mannequin anorexique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter