Après la découverte de 5 cas aux Contamines, dépistage en série parmi les enfants des écoles

Après la découverte de 5 cas aux Contamines, dépistage en série parmi les enfants des écoles
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

CAS SUSPECTS - Alors que cinq cas de patients atteints du coronavirus ont été confirmés dans la station de ski des Contamines, en Haute-Savoie, quelques habitants présentant des symptômes doivent désormais rester confinés chez eux. Le résultats des tests de dépistages réalisés ce dimanche sont attendus rapidement... pour faire enfin retomber la psychose.

Rassurer la population tout en contrôlant les éventuels cas... sans faire paniquer la population. L'équation est complexe pour les autorités sanitaires aux Contamines-Montjoie après la découverte de cinq cas  du coronavirus, quatre adultes et un enfant britannique en fin de semaine. Parmi ces 5 cas, un enfant de 9 ans a fréquenté 2 écoles.  L'ensemble des patients qui ont été en contact avec le virus ont été hospitalisés sans que leur état n'inspire d'inquiétude- mais qu'en est il d'autres cas éventuels de contamination ? Ces fameux "cas contacts" que les autorités de santé cherchent à identifier ? Dans le village, une réunion d'information a fait salle comble samedi soir et ce dimanche, l'école a été transformée en centre de dépistage. 

D'après la ministre de la Santé Agnès Buzyn venue sur place ce dimanche, plus de 100 personnes au total devraient être testées d'ici la fin de journée. Le Samu local, lui, porte plutôt le nombre à 200. "Il y a un peu d'anxiété", reconnait la ministre de la Santé. "Nous suivons la situation heure par heure."

En vidéo

Agnès Buzyn aux Contamines-Montjoie : "Il y a un peu d'anxiété"

Les contrôles ont lieu "dans un premier temps auprès des enfants qui étaient en contact direct avec l'enfant qui a été diagnostiqué positif au coronavirus", explique Philippe Deyres, responsable opération Croix Rouge à l'AFP.  "Nous avons mis en place sous les ordres du Samu et de l'ARS (Agence régionale de la Santé) un circuit de 'marche en avant' où les personnes sont prises en charge , identifiées et éventuellement réorientées sur un premier diagnostic avec un médecin."

Voir aussi

Et en cas de symptômes  ? Les personnes présentant de la fièvre, de la toux, des difficultés respiratoires doivent rester confinées chez elles. "On doit rester chez nous 15 jours apparemment", a confirmé une habitante accompagnée de sa fille, toutes deux affublées de masques, à notre journaliste sur place. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent