Thrombose, zona, hypertension : vaccin par vaccin, que disent les derniers chiffres des effets secondaires ?

Près de neuf millions de Français ont reçu leur première dose, mais beaucoup s’interrogent encore sur l’efficacité de la vaccination. Quand serai-je immunisé ? Puis-je être infecté ? Puis-je abandonner les gestes barrières ?... on vous apporte des réponses

VACCINATION - L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié ce vendredi les résultats de son enquête sur les effets indésirables de la vaccination. Sur les 9 millions de doses injectées, environ 2900 effets indésirables graves ont été recensés, des thromboses au zona en passant par de l'hypertension artérielle.

Depuis le lancement de la vaccination le 27 décembre 2020, plus de 9.815.000 injections ont été réalisées. Sur ces 9 millions d'injections, 12.249 cas d’effets indésirables ont été analysés, soit 0,2%. Parmi les effets indésirables identifiés, 24% sont graves, soit environ 2939 cas. C'est ce que révèle l'étude publiée par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). 

Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'AstraZeneca n'est pas le vaccin qui a causé le plus d'effets indésirables. 

En valeur absolue comme relative, c'est bien chez Pfizer qu'on trouve le plus d'effets indésirables. On en recense ainsi 12.249 chez le laboratoire germano-américain, qui a injecté plus de 7 millions de doses en dose, soit 0,6%, 7439 chez AstraZeneca sur 1,9 millions d'injections soit 0,38% et 577 chez Moderna pour 600.000 injections soit 0,09%. Parmi ces effets indésirables, 0,138% sont des formes graves pour Pfizer, 0,098% pour AstraZeneca,  0,0153 pour Moderna. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Une enquête toujours en cours pour AstraZeneca

Dans la liste des effets indésirables mentionnés par l'ANSM, événements thromboemboliques, zona, hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque et complications diabétiques figurent parmi les complications les plus récurrentes. 

En ce qui concerne les événements thromboemboliques qui avaient motivé, le retrait pendant 24 heures du vaccin AstraZeneca dans plusieurs pays européens le 15 mars dernier, là encore les chiffres sont intéressants à comparer. 91 cas d'évènements thromboemboliques sévères ont été recensés pour AstraZeneca, 89 pour Pfizer et aucun pour Moderna. Des chiffres à remettre en perspective au regard du nombre de doses administrées, bien plus élevé chez le Pfizer. Une enquête est d'ailleurs toujours ouverte par l'Agence du médicament européen pour vérifier d'éventuels liens entre l'administration du vaccin et ces événements.

Parmi les autres effets préoccupants, le nombre de cas d'hyper-tension artérielle. 279 ont été identifiés chez Pfizer, 28 chez Moderna et 48 pour AstraZeneca. Et l'ANSM de préciser que "ces effets restent d’évolution rapidement favorable en quelques heures à quelques jours, de façon spontanée après une surveillance médicale, ou après initiation ou adaptation du traitement antihypertenseur."

Enfin, en ce qui concerne le nombre de décès, 34 décès ont été enregistrés parmi les personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin AstraZeneca, 354 avec le Pfizer et aucun avec le Moderna. Mais comme le rappelle l'ANSM dans sa synthèse, "les données actuelles ne permettent pas de conclure [que ces décès] sont liés à la vaccination".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter