Attention aux fausses croyances, la meilleure façon de soigner le mal de dos, c'est de bouger

Attention aux fausses croyances, la meilleure façon de soigner le mal de dos, c'est de bouger
En finir avec le mal de dos

SANTÉ - Le bon traitement contre le mal de dos, c'est le mouvement. Voilà le message de la campagne nationale de sensibilisation que l'Assurance maladie pour prévenir et mieux soigner les Français. Car aujourd'hui encore, 45 % des Français estiment que le repos est le meilleur remède contre la lombalgie.

Contre le mal de dos, bougez ! C’est en substance, depuis quelques années, le message de l'Assurance maladie dans son combat contre les fausses croyances sur le mal de dos. "Mal de dos ? Le bon traitement c'est le mouvement", explique la campagne. La lombalgie aiguë (mal de dos, tour de rein, lumbago) qui touche le bas de la colonne vertébrale peut avoir des répercussions importantes sur la qualité de vie des patients et présenter des risques de désinsertion professionnelle lorsqu'elle devient chronique. 

Il s'agit du deuxième motif de consultation chez le médecin généraliste, une sur cinq entraînant un arrêt de travail. Mais grâce à une précédente campagne menée par l'Assurance maladie l'an dernier, il semble que les connaissances des Français sur le sujet s'améliorent. Alors que près de 7 sur 10 (68%) estimaient que le repos est le meilleur remède contre la lombalgie dans une étude BVA réalisée en juin 2017, le pourcentage est tombé à 45% dans une nouvelle enquête réalisée par le même institut en avril 2018. Du mieux donc, mais le chiffre reste encore trop important.

Toute l'info sur

En finir avec le mal de dos

Lombaires, nuque, muscles du dos… des patchs chauffants volent à votre secours

"Le maintien de l'activité physique est la meilleure voie de guérison"

Car "seul le mouvement entretient la tonicité musculaire, la force ligamentaire et permet de lutter contre la lombalgie et sa chronicisation", martèle l'Assurance maladie, qui veut prévenir le plus possible ce passage au stade chronique. "En cas de mal de dos, le maintien de l'activité physique est la meilleure voie de guérison", souligne-t-elle, alors que son site (ameli.fr) délivre des conseils pour soulager son dos et éviter la récidive. Marche rapide, monter les escaliers, nage sur le dos font partie des activités recommandées. A disposition du public également une page "Maldedos.lebonmouvement" sur Facebook et une "appli" mobile gratuite"Activ’dos" afin d'avoir sous la main une série d’exercices, de postures, de quiz et même le moyen de suivre l’évolution de son mal de dos.

D'où vient le mal de dos ? Comment éviter l'aggravation du mal de dos ? Quels types de mouvements peut-on faire ? Pour consulter les réponses à ces questions, l'assurance maladie a publié une brochure qui accompagne cette campagne d'information.

Lire aussi

Les lombalgies représentent un coût indirect (traitements, visites médicales, hospitalisations) et indirect (indemnités journalières, pensions d’invalidité, perte de productivité, etc.). Ces dépenses proviennent à 85% par les lombalgies chroniques, alors que ces dernières ne concernent que 7% des patients. Pour la branche maladie, ces dépenses sont estimées à 661 millions d'euros, dont 353 millions pour les arrêts de travail. Pour la branche accidents du travail/maladies professionnelles de l'Assurance maladie, les lombalgies représentent un milliard d'euros par an - dont 580 millions d'euros pour les arrêts de travail, soit l’équivalent du coût de l’ensemble des autres troubles musculo-squelettiques (tendinites, cervicalgies...).

Découvrez le portrait d'Eva Ruchpaul pionnière du yoga en France dans ce podcast d'Expertes à la Une

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex débloque 60 millions d'euros pour les éleveurs en grande difficulté

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter