Automédication : les Français se soignent trop par eux-mêmes

DirectLCI
PARLONS SANTE - Les Français ressentent le besoin de prendre des médicaments dès qu'ils sont malades. Une démarche vraiment pertinente ? LCI fait le point avec le médecin Marcel Ichou.

Selon l'Afpa, un médicament sur huit est vendu en automédication en France, contre un sur deux en Grande-Bretagne et en Allemagne. Malgré ces chiffres, on ne peut pas dire pour autant que les Français sont raisonnables, d'autant que cette étude est basée sur les ventes en pharmacie. Quelles sont les dérives de l'automédication ? Nos rapports avec les médicaments sont-ils rationnels ?


"Nous ne sommes pas raisonnables", nous explique le médecin Marcel Ichou. "Nous prenons des médicaments car il y a un besoin de prendre quelque chose dès qu’on est malade. C’est culturel, et particulièrement en France". Résultat, les Français se retrouvent avec des placards remplis de médicaments, et vont même jusqu’à se les échanger : "tu as ça ? Tiens prends ça, je l’ai testé ca marche bien !". Le docteur conseille donc de bien se rendre chez le médecin, tout en sachant que cela ne garanti pas d'avoir une prescription. "Il y a des patients qui viennent nous voir et qu'ils veulent absolument un médicament, alors que parfois cela n'est pas nécessaire". Car le médecin le rappelle : les professionnels de la santé sont là pour "traiter une maladie, et pas des symptômes".

Ce mardi 20 février 2018, le docteur Ichou, dans sa chronique "Parlons... santé", nous parle de l'automédication. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 20/02/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter