VIDÉO - Un enfant de 4 ans meurt de "noyade sèche" aux Etats-Unis : mais quelle est cette cause de décès encore méconnue ?

Santé
DirectLCI
DANGER - A Houston, aux Etats-Unis, un garçon de 4 ans est mort par noyade sèche une semaine après s'être baigné. En France, cette cause de décès encore méconnue est à prendre avec sérieux. Qu'est-ce que la noyade sèche, qui ne touche que les enfants, et comment en détecter les symptômes ? Explications.

La noyade sèche fait partie de ces causes de mortalité encore mal connues du grand public. Pourtant, samedi, elle a encore frappé une famille aux Etats-Unis : Francisco Delgado III, âgé de 4 ans, est décédé à l'hôpital de Houston près d'une semaine après s'être baigné près d'une digue au Texas. Si le garçon avait le ventre anormalement gonflé en sortant de l'eau, avait des maux de ventre et se plaignait de douleurs au niveau des épaules, ses parents ne se sont pas inquiétés, comme ils l'ont raconté au média américain Eyewitness News. 


Samedi matin, Francisco s'est "soudainement" réveillé en hurlant puis "a rendu son dernier souffle", comme l'a relaté son père. Les secours sont intervenus et ont tenté de le réanimer, sans succès. Le verdict est sans appel : "Baby Frankie" a succombé d'une noyade sèche. 

Mais qu'est-ce que la noyade sèche ? Cette cause de décès se définit comme une insuffisance respiratoire due à une immersion ou submersion dans du liquide. On l'observe principalement chez les enfants, lorsqu'ils avalent une gorgée d'eau par accident, comme l'explique à LCI un médecin radiologue de l'hôpital de Carcassonne. Elle a été confronté à deux cas dans sa carrière. Un phénomène "rare" selon elle. "Prenons par exemple un enfant qui boit la 'tasse' à la mer. Le liquide descend le long des bronches et arrive au niveau des poumons. L'eau de mer étant hyperosmolaire, elle fait un appel d'eau et passe à travers les parois perméables des alvéoles." 

Un phénomène qui touche surtout les enfants

Pourquoi la noyade sèche ne touche que les enfants ? C'est parce qu'ils ont moins d'alvéoles que les adultes. "Plus l'enfant est jeune et plus c'est rapide, poursuit le médecin. Les alvéoles (et ainsi les poumons) se remplissent du liquide au fur et à mesure et les premiers symptômes se font ressentir."


La toux inexpliquée et persistante, le teint gris, la grande fatigue, des difficultés à respirer et les lèvres bleues sont les principaux symptômes à surveiller. "L'enfant va manquer peu à peu d'oxygène et ne pourra plus alimenter son corps. Les organes vont progressivement devenir défaillants puis cesser de fonctionner les uns après les autres, entraînant un arrêt cardiaque." Le décès peut survenir jusqu'à une semaine après l'absorption.

En vidéo

Morbihan : surveiller ses enfants pour éviter les noyades

Comment détecter une noyade sèche ? "Si vous emmenez votre enfant à la mer et que vous remarquez l'un de ces symptômes le jour-même ou dans les jours qui suivent, conduisez-le immédiatement aux urgences", recommande le médecin. Le meilleur moyen de prévention ? "Ne jamais laisser un enfant seul au bord de l'eau, car 30 secondes suffisent."


A noter toutefois que l'eau du bain et l'eau sale peuvent également provoquer une noyade sèche. Enfin, toutes les substances liquides représentent un risque si elles sont absorbées en trop grande quantité, quoique l'eau de mer reste la plus grande menace.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter