Avez-vous la gale ?

Avez-vous la gale ?

Santé
DirectLCI
SANTE - La gale fait son grand retour en France, notamment en Midi-Pyrénées depuis quelques années. Depuis quelques semaines, les autorités sanitaires ont d'ailleurs constaté plusieurs foyers, notamment dans le sud-ouest du pays. Les cinq conseils de metronews si vous y êtes exposé.

La gale, cette maladie taboue qui provoque de l'urticaire rien qu'à son évocation. Et pourtant, si elle est particulièrement désagréable, elle n'a rien de honteux : contrairement à ce que l'on croit, elle n'est pas due forcément à un manque d'hygiène et peut se transmettre par un simple contact de peau.

Ces dernières semaines, les autorités sanitaires en Midi-Pyrénées ont d'ailleurs appelé à la vigilance devant une recrudescence constatée, avec 88 foyers identifiés en 2013 et deux depuis début janvier. En France, elle a fait son grand retour depuis le début des années 2000. Faut-il s'en inquiéter ? Pourquoi ce come-back et comment s'en prémunir ?

La gale, c'est quoi ?
C'est une maladie de la peau due à un parasite de la famille des acariens appelé sarcopte. Invisible à l'œil nu, il se niche dans la peau de la personne infectée et creuse dans l'épiderme pour y pondre ses œufs, ce qui provoque de violentes démangeaisons, surtout la nuit. Particulièrement contagieuse, elle se transmet lors d'un contact prolongé de peau à peau, au sein des familles ou des couples. Plus rarement lors d'un contact de main à main ou dans les transports en commun, par exemple.

Pourquoi revient-elle ?
On le sait peu, mais la gale est considérée comme une Infection sexuellement transmissible (IST). Au même titre que les autres IST qui font leur grand retour depuis quelques années par manque de prévention et de protection (chlamydia, gonocoque, syphilis, etc.), la gale fait sa réapparition sur le territoire français. Très contagieuse, elle se transmet lors d'un rapport sexuel ou d'un contact prolongé au sein d'une même famille.

Quels sont les symptômes ?
Les œufs pondus à l'intérieur de l'épiderme vont éclore et se nourrir de peaux mortes. C'est ce qui provoque les prurits, symptôme déclenchant de violentes démangeaisons sur tout le corps, surtout sur les aisselles, les doigts, les fesses ou les organes génitaux. Les démangeaisons et les lésions qui en découlent peuvent toutefois recouvrir une grande partie du corps. La période d'incubation peut aller d'un mois à six semaines, et peut être plus courte en cas de récidive.

Comment la soigner ?
Lorsqu'elle est diagnostiquée correctement, ce qui n'est pas toujours le cas, la gale se soigne très facilement. Néanmoins, le médicament Ascabiol, très efficace, connaît une pénurie en France depuis plus d'un an, explique le Figaro sur son site. Par ailleurs, les deux autres traitements disponibles, les comprimés de Stromectol et le spray Spregal, sauf qu'ils peuvent être contre-indiqués en cas d'asthme ou chez les jeunes patients. Problème, leurs substituts ne se trouvent qu'à l'hôpital. Par ailleurs, les traitements sont relativement chers : comptez 75 euros par personne à traiter. Non remboursé par la sécu.

Comment s'en prémunir ?
C'est une IST, le préservatif est donc bien entendu de mise lors d'un rapport sexuel. Par ailleurs, si une personne de votre entourage proche est infectée, il faut traiter simultanément le malade, mais aussi tout son environnement : soit en lavant les vêtements et le linge de maison à 60 degrés ou avec un acaricide, soit en vaporisant tous les tissus de la maison.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter