Bientôt un médicament pour prolonger la durée de vie de 5 ans ?

Bientôt un médicament pour prolonger la durée de vie de 5 ans ?

PILULE DE JOUVENCE - Une équipe de scientifiques américains vient de débuter des essais cliniques pour tester les effets d'un médicament contre le diabète avec comme objectif de prolonger la durée de vie.

Prolonger la durée de vie de plusieurs années grâce à une simple pilule anti-âge. C'est le défi que vient de se lancer une équipe de chercheurs américains. Pour la première fois, un médicament devrait l'objet d'un essai clinique avec comme objectif d'augmenter l'espérance de vie. La metformine, le principe actif de ce médicament, commercialisé en France notamment sous le nom de Glucophage, qui n'est autre que la médication la plus prescrite aux patients atteints de diabète de type 2. L'objectif ? Gagner ainsi entre deux à cinq ans de vie.

Comme l'explique Sciences et Avenir , c'est à partir des résultats d'une étude statistique publiée en 2014 montrant que les sujets diabétiques traités avec la metformine ont une espérance de vie supérieure de 15 % par rapport aux non-diabétiques que le chercheur Nir Barzilai de l’Albert Einstein College of Medicine (New York) a décidé de lancer le projet TAME (Targeting Aging with Metformin). Déjà en 2008, une autre étude menée en 2008 par des chercheurs russes avait démontré que la metformine avait pour effet d'augmenter la longévité de souris traitées.

La rapamycine, l'autre molécule anti-âge

Pour savoir si des effets similaires sont envisageables chez l'homme, le chercheur va suivre 3000 personnes non diabétiques de plus de 70 ans, dont une partie va être traitée à la metformine pendant cinq ans. Le Sirolimus (aussi appelé rapamycine), un immunosuppresseur couramment prescrit en cas de greffe, capable d'allonger la durée de vie, sera lui aussi testé au cours de l'étude. De précédents travaux ont montré que la molécule a allongé la durée de vie des souris traitées. De nouveaux tests sont menés actuellement par sur des chiens par des chercheur de l'Université de Washington (États-Unis).

À LIRE AUSSI
>>
On vit plus vieux... mais en mauvaise santé
>> De quoi meurt-on prématurément dans la monde

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : "Il ne peut pas y avoir de manifestations antisémites en France", affirme Darmanin

EN DIRECT - La France étend la quarantaine aux voyageurs de quatre nouveaux pays, 16 nations désormais concernées

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Tesla et Elon Musk lâchent le bitcoin, pour quelles conséquences ?

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.