Bientôt un pansement à base de toiles d’araignées ?

Santé

DÉCOUVERTE – Un chimiste et un spécialiste des araignées ont allié leurs connaissances pour concocter un nouveau type de pansement aux pouvoirs cicatrisants et régénérants. Leur secret ? L’arantèle soigneusement tissée par les arachnides.

Il y a des plaies qui nécessitent des traitements particuliers. C'est le cas de ceux qui souffrent d’une maladie chronique. Pour les diabétiques, par exemple, l’insuffisance du flux sanguin peut ralentir la cicatrisation jusqu’à provoquer une amputation : c’est le pied diabétique. Mais en observant les araignées, un chimiste et un aranéologue (comprenez spécialiste des araignées) ont peut-être trouvé une solution pour accélérer le processus de cicatrisation. 

Dans une étude publiée dans la revue Advanced Materials, l’équipe de l’université de Nottingham (Royaume-Uni) explique avoir utilisé à bon escient les propriétés médicinales de la soie d’arachnide. Dans le détail, ils sont parvenus à associer des molécules aux vertus thérapeutiques (antibiotiques par exemple) grâce à de la soie d’araignée synthétisée par la bactérie E.coli. 

Régénérer ou cicatriser la peau

Ainsi, grâce à ce procédé, il suffit de sélectionner les molécules voulues pour obtenir un traitement donné. Autre avantage souligné par le site Santelog : "La soie d’araignée est résistante, biocompatible, biodégradable et constituée de protéines qui ne semblent pas provoquer de réaction immunitaire, inflammatoire ou allergique. "

A titre d’exemple, les chercheurs britanniques expliquent avoir paré la toile d’un antibiotique, le lévofloxacine. Il est notamment prescrit en cas de bronchites chroniques surinfectées ou d’infections bactériennes intestinales. Grâce leur technique, l’antibiotique va être libéré sous cinq jours et maintenir l’activité bactérienne sur cette durée. Ce procédé pourrait également servir à la régénération des cellules. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives aux chercheurs et améliorer le quotidien des patients. 

Lire aussi

En vidéo

Le sourd danger du diabète de type 2

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter