Bientôt un traitement efficace à 100 % contre l'hépatite C

Bientôt un traitement efficace à 100 % contre l'hépatite C

Santé
DirectLCI
SANTE – Les chercheurs ont annoncé la mise sur le marché de deux molécules capables de guérir les personnes porteuses du virus de l'hépatite C.

Non, l'hépatite C n'est pas une maladie rare. Avec quelque 300.000 personnes contaminées en France, et près de 100.000 malades qui s'ignorent, l'annonce d'un traitement capable de guérir près de 100 % des patients a de quoi susciter l'enthousiasme. La nouvelle, rendue publique lors du 7e congrès des hépatites qui s'est tenu à Paris les 13 et 14 janvier dernier et relayée par le site de France Info , devrait pousser les autorités sanitaires à mettre en place une campagne de dépistage afin de permettre une prise en charge rapide des patients. Par ailleurs, les traitements, en plus d'être très efficaces, n'auraient que très peu d'effets secondaires.

S'il est extrêmement dangereux, le virus de l'hépatite C (VHC) est souvent asymptomatique (80 % des cas) et peut passer inaperçu de longues années. Ce qui peut impliquer, à terme, des complications pouvant être mortelles, cirrhose (entre 5 et 20 %) et cancer du foie (25 % des causes sous-jacentes, selon l'OMS) notamment. Chaque année en France, près de 3500 personnes décèderaient ainsi de complications liées à l'hépatite C, selon les estimations des autorités sanitaires. Soit un chiffre plus élevé que celui de la mortalité sur les routes.

Deux molécules mises sur le marché en 2014

La contamination par voie sanguine peut se faire de différentes manières : réception d'une transfusion sanguine, de produits sanguins ou d’un greffon contaminés, injections réalisées avec des seringues contaminées ou blessures par piqûre d’aiguille en milieu de soins, utilisation de drogues injectables ou encore naissance chez une mère infectée par l’hépatite C. Il n'existe à ce jour aucun vaccin, bien que les scientifiques y travaillent.

Pour l'heure, donc, ces nouvelles molécules sont la meilleure chance des personnes contaminées. Deux d'entre elles devraient ainsi obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM) en 2014. Les chercheurs ont également annoncé qu'une quinzaine d'autres arriveraient dans le courant de l'année à la phase finale de leur développement. Et les scientifiques d'afficher un optimisme de rigueur : "Il est clair maintenant que, scientifiquement, les conditions sont réunies pour aboutir, à terme, à l'éradication de l'infection du VHC", affirment-ils. A ce jour, près de 500 millions de personnes sont porteuses d'une hépatite chronique dans le monde. Ce qui en fait un fléau au même titre que le virus du sida.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter