Non, le bilan du Covid aux Etats-Unis n'est pas faussé par l'ajout des décès par pneumonie ou grippe

La barre des 300.000 morts du Covid-19 a été franchie aux États-Unis.

DÉMENTIS - Les autorités américaines sont accusées d'exagérer la mortalité du virus en attribuant au Covid-19 les décès liés aux pneumonies et aux grippes. Des accusations mensongères relayées par un intervenant du documentaire "Hold-up".

Agrégat d'une multitude de théories complotistes démenties avec ardeur par la communauté scientifique, le "documentaire" Hold-up a donné la parole à une série d'intervenants controversés, dont un certain Silvano Trotta. Il y est présenté comme lanceur d'alerte, homéopathe, radiologue et nutritionniste, et se voit régulièrement épinglé par les services de vérification des faits pour sa propension à relayer des fake news. La dernière en date ? Le fait que les autorités de santé américaines tenteraient de gonfler artificiellement la mortalité du Covid-19 en comptabilisant parmi les morts du virus ceux dus à des pneumonies ou à des grippes. Des accusations graves, démenties à plusieurs reprises depuis cet été, mais qui ont été largement relayées en ligne ces derniers jours.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Des accusations sans fondements

Avant de se répandre en France, cette rumeur a d'abord circulé outre-Atlantique. À tel point que plusieurs médias ont enquêté pour contredire les affirmations qui se propageaient sur les réseaux sociaux. C'est le cas de USA Today ou de l'AFP, qui a contacté le responsable des statistiques sur la mortalité au sein de l'agence publique en charge des données de santé. "Les données proviennent des certificats de décès, qui sont conçus pour ne renseigner que les informations sur les causes du décès", a-t-il lancé. "En conséquence, le Covid-19 n'est jamais censé être notifié s'il a été observé en tant que facteur accessoire."

Il faut souligner que les chiffres mis à disposition par les autorités américaines sont transparents : ils sont présentés de plusieurs manières, afin d'inclure ou non les pneumonies et/ou la grippe. Lorsque le Covid-19 est renseigné, insistent les experts, c'est uniquement car il est considéré comme la cause (ou l'une des causes) du décès. En d'autres termes, ce n'est pas parce qu'un patient est positif qu'il sera considéré automatiquement comme mort du Covid s'il vient à décéder. Ces accusations visant les autorités rappellent celles émises en France : on se souvient notamment que les hôpitaux auraient soi-disant voulu comptabiliser des morts supplémentaires dus au virus car cela leur aurait permis de récolter des primes supplémentaires... Des intox sur lesquelles LCI s'était penché en septembre.

Lire aussi

USA Today souligne qu'outre-Atlantique, le risque ne serait pas vraiment d'attribuer à tort des morts au virus, mais plutôt l'inverse. "Des décès causés par le Covid-19 pourraient être à tort classifiés comme consécutifs à une pneumonie ou à une grippe en l'absence de tests positifs", note le journal, certains symptômes pouvant en effet entraîner une confusion. Au 16 décembre, rien n'indique donc que le chiffre de 303.963 morts liés au virus sur le sol américain se révèle surévalué. Il s'agit même d'une évaluation potentiellement inférieure à la réalité si l'on considère qu'une partie des décès n'ont pas été imputés à l'épidémie alors qu'ils en seraient la conséquence. 

Ces théories selon lesquelles les États chercheraient à grossir le nombre de victimes du Covid-19 sont fréquentes au sein des communautés anti-vaccins. Il s'agirait en effet selon certains d'instaurer un climat de peur incitant à des vaccinations massives, un scénario visant, entre autres, selon les théories complotistes, à enrichir les industries pharmaceutiques. Sur Twitter, le compte Fake Investigation (qui a pointé du doigt la fake news propagée par Silvano Trotta) a signalé que la résurgence de cette rumeur intervenait peu après la publication sur Instagram d'un message par Robert F. Kennedy Jr. La "star des antivax", résume-t-il, qui a depuis supprimé son post. Multipliant les messages contre les vaccins, Trotta aurait donc rebondi sur cette publication pour défendre ses thèses.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Neige-verglas : la vigilance orange levée sur tout le territoire

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Lire et commenter