Bronchiolite : l'épidémie étendue à toute la métropole, plus de 1400 bébés hospitalisés en une semaine

Bronchiolite : l'épidémie étendue à toute la métropole, plus de 1400 bébés hospitalisés en une semaine

MALADIE INFANTILE - Selon Santé publique France, toutes les régions de métropole sont désormais concernées par la vague épidémique de bronchiolite. Plus de 1400 bébés ont même été hospitalisés la semaine dernière, relève l'agence sanitaire.

Plus aucune région de métropole n'est épargnée. Selon le dernier bulletin publié ce mercredi par Santé publique France, l'ensemble des régions de France métropolitaine sont désormais concernées par la vague épidémique de bronchiolite. Toutes sont classées "rouge" par l'agence sanitaire, une première en 2021. Jusqu'ici, seule la Corse résistait encore, classée en "phase pré-épidémique" jusqu'à la semaine dernière.

Toute l'info sur

Les maladies de l’enfance

Conséquence directe de cette multiplication des cas : le nombre de bébés hospitalisés ne diminue pas. Selon Santé publique France, 4100 enfants de moins de 2 ans ont été vus aux urgences pour bronchiolite la semaine dernière. Parmi eux, 3652 (89%) avaient moins d'un an.

Près de 1500 enfants ont même dû être hospitalisées (1427), en hausse de 4% sur une semaine. La grande majorité (93%) est âgée de moins d'un an. Le nombre d'actes médicaux de SOS Médecins augmente lui aussi de 11%.

L'épidémie beaucoup plus virulente qu'en 2019

Courante et particulièrement contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. La plupart du temps bénigne, elle peut toutefois nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation. 

L'épidémie semble particulièrement virulente cette année. En cause, l'absence de protection naturelle à la suite des confinements et des gestes barrières respectés l'hiver dernier pour contrer le Covid-19. Les enfants sont donc moins immunisés face à la bronchiolite.

Lire aussi

Cette année, la vague de contaminations démarre plus tôt. Il y a deux ans, la dernière année de référence, la barre des 4000 passages aux urgences avait été franchie en décembre. Le nombre de bébés hospitalisés se rapproche même déjà du pic observé lors de l'hiver 2019-2020, juste avant l'arrivée du Covid-19.

Ce phénomène de retour des épidémies avec la reprise d'une vie plus normale pourrait aussi concerner d'autres virus hivernaux, dont ceux de la grippe ou de la gastro-entérite. Santé publique France réalise également un suivi de la grippe saisonnière, pour laquelle la campagne de vaccination est lancée depuis quelques semaines. Pour l'heure, la maladie se limite à des "cas sporadiques", selon l'agence, qui fait état d'un seul cas admis en soins critiques à l'hôpital.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé le protocole sanitaire de la rentrée... depuis Ibiza

EN DIRECT - Covid-19 : la pression se maintient dans les hôpitaux

Est-ce à moi de payer le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.