Bronchiolite : voici comment protéger votre enfant

Santé

VIRUS – Tous les ans, à la fin novembre-début décembre, les messages sanitaires se multiplient : attention à la bronchiolite du nourrisson. Quelques gestes simples peuvent cependant limiter les risques.

Au cœur de l'automne, c'est la hantise de tous les jeunes parents : la bronchiolite du nourrisson est de retour, avec son cortège d'inquiétudes et de questions. En ce début décembre, l'épidémie est à son plus haut niveau, et même plus élevé que l'année dernière. 

C'est pourquoi l'Inpes réitère son message sanitaire , car une bronchiolite peut toujours dégénérer si elle est mal soignée. Metronews compile tout ce qu'il faut savoir sur cette maladie et les meilleurs moyens de s'en prémunir.

 Qu'est-ce que c'est ?
La bronchiolite est une maladie des bronches qui touche chaque hiver près de 30 % des nourrissons. Elle est due à un virus très contagieux. Ce dernier se transmet par la salive, les mains mal lavées, les éternuements et, plus largement, tout ce qui a été en contact avec le malade. Le rhume de l'adulte ou de l'enfant peut déclencher une bronchiolite chez le nourrisson, c'est pourquoi les règles élémentaires d'hygiène doivent être observées minutieusement.

EN SAVOIR + >> Bronchiolite : 3 conseils pour soulager votre enfant

 Comment limiter la transmission ?
Le premier geste essentiel est de toujours se laver les mains à l'eau et au savon avant de s'occuper d'un bébé. Ensuite, il faut à tout prix éviter les lieux publics ou le nourrisson pourrait être en contact avec des personnes malades (transports en commun, grandes surfaces etc.).
Si vous souffrez d'un rhume, portez un masque avant de changer ou de laver votre enfant. Vous les trouverez dans toutes les pharmacies. Enfin, même si la tentation est grande, n'embrassez pas les tout-petits sur le visage et essayez de faire respecter cette règle aux aînés le temps de l'épidémie (sur la période automne/hiver de l'année).

 Que faire en cas de contamination ?
La bronchiolite commence par un rhume et une toux. Ces symptômes se transforment par la suite en gêne respiratoire. Si l'enfant présente des difficultés pour s'alimenter, ce faisceau d'indices doit vous alerter et vous amener à consulter un médecin au plus vite. Vous pouvez d'ores et déjà désencombrer le nez de votre bébé avec du sérum physiologique. Mais vous devez impérativement suivre le traitement que le médecin vous prescrira et faire faire les séances de kinésithérapie à votre enfant si elles ont été recommandées. En effet, c'est le plus souvent grâce aux manipulations que ce professionnel de santé exerce que les bronches des petits malades sont libérées.

L'enfant sera guéri au bout de cinq à dix jours mais pourra continuer à toussoter durant deux à trois semaines. Pendant tout le temps de la maladie, continuez à coucher le bébé sur le dos et donnez-lui régulièrement à boire. Veillez à aérer correctement votre habitation et à ne surtout pas exposer l'enfant à la fumée de cigarette. Enfin, si vous deviez avoir le moindre doute sur l'évolution de la maladie, consultez immédiatement votre médecin.

À LIRE AUSSI >> Épidémie de bronchiolite, les urgences débordées

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter