Cadeau de Noël : les cosmétiques à la bave d’escargot, une bonne idée pour la peau ?

Cadeau de Noël : les cosmétiques à la bave d’escargot, une bonne idée pour la peau ?

DirectLCI
NOEL – L’idée de s’étaler de la bave d’escargot sur l’épiderme peut en rebuter plus d’un. Et pourtant, l’extrait de mucus du gastéropode serait un allié beauté. Hydratante, cicatrisante…tour d’horizon des bienfaits d’une substance 100 % naturelle et avis d’une dermatologue

Et si pour Noël, vous offriez à belle-maman une crème ou un soin à la bave d’escargot ? Non pas pour vous venger d’une vacherie qu’elle vous aurait faite mais pour lui montrer tout votre amour. Car oui, la bave d’escargot aurait mille et une vertus pour la peau. C’est d’ailleurs pour cette raison que de plus en plus de fabricants de cosmétiques en incorporent dans leurs produits de beauté. Coup marketing ou atout santé ? LCI tente de percer le mystère d’un trésor aux aspects des plus gluants. 

C’est naturel, c’est biologique et c’est décalé"Fabrice Pierron, fondateur de Mlle Agathe

Pour y voir plus clair, nous avons interrogé un pionnier en la matière : Fabrice Pierron. Fin 2014, le Sarthois décide de lancer sa gamme de cosmétique, Mlle Agathe, dans la Cosmetic Valley française, située entre Chartres et Blois. Crème régénérante pour le visage, sérum anti-âge pour le contour des yeux ou savon… la marque mise tout sur le mucus d’escargot (produits à partir de 10 euros).

 

"C’est naturel, c’est biologique et c’est décalé", résume l’auto-entrepreneur qui travaille main dans la main avec un héliciculteur français, Patrice Lambert. La bave d’escargot des produits vient donc exclusivement de sa ferme aux escargots d’Albon, dans la Drôme. "Nous attachons une importance au respect des animaux. Les escargots sont stimulés à la main pour récupérer la bave sécrétée", détaille le créateur. Une fois la récolte faite, la bave est purifiée, filtrée et concentrée en laboratoire. 


Pourquoi un tel pari sur le mucus ? "Grâce à sa sécrétion, l’escargot a la capacité de se s’autorégénérer et de s’autoguérir, explique Fabrice Pierron. Il peut par exemple reconstruire sa coquille en quelques jours." Mais faute de coquille sur le dos, c’est tout autre chose qui pourrait intéresser votre belle-mère. 

Les pouvoirs de la bave d’escargot

Réputé depuis l’Antiquité pour ses vertus prodigieuses, les études scientifiques manquent pour toutes les étayer. Cependant, la composition du mucus regorge de principes actifs. Si la crème est suffisamment concentrée, vous pourrez ainsi bénéficier de l’allantoïne. Normalement synthétisée pour les produits de beauté, elle aide la peau à se régénérer et participe à l’hydratation. 


Le cocktail fabriqué par l’escargot contient aussi des protéines et des vitamines pour un effet anti-inflammatoire et une peau douce. De plus, "les pépites microbiennes sont des antibiotiques naturels qui aident à lutter contre les problèmes de peau comme l’acné, ajoute le spécialiste. Il y a aussi du collagène et de l’élastine qui aide à raffermir l’épiderme." Enfin, l’acide glycolique serait redoutable pour éliminer les cellules mortes et affiner le grain de peau. De quoi lui redonner toute sa jeunesse.  

Lire aussi

Ses propriétés sont intéressantes pour renforcer l’épiderme des peaux sensibles mais je ne suis pas convaincue par ses vertus antirides"Dr Nina Roos, dermatologue

Mais est-ce que le mucus produit vraiment tous ses effets ? Pour le Dr Nina Roos, dermatologue et auteure d’Une peau en pleine forme (ed. Solar), tout dépend du produit : "La bave d’escargot est un produit de niche depuis une dizaine d’années. Ses propriétés sont intéressantes pour renforcer l’épiderme des peaux sensibles mais je ne suis pas convaincue par ses vertus antirides, faute de preuve scientifique." La spécialiste explique qu’avec l’âge, l’épiderme produit forcément moins de collagène et se détend. Dès lors, que la crème contienne du mucus ou pas, les effets repulpants seront sensiblement les mêmes. "L’important est de bien s’hydrater", précise-t-elle. 


Pour choisir son produit, le médecin recommande de "s’intéresser à la manière de faire du fabricant, de vérifier sa traçabilité, les conditions d’élevage et la concentration du mucus". Ceux qui n’ont pas froid aux yeux pourront aussi essayer la méthode japonaise. Les femmes sont adeptes des masques à base d’escargots…vivants.

Lire aussi

En vidéo

Cosmétiques : attention aux dates de péremption

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter