Cadeaux de Noël : ce qu'il faut faire si un enfant avale une pile bouton

DirectLCI
DANGER - En cette période de fêtes de fin d'année, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), la Répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) alertent sur les risques d'ingestion par les jeunes enfants des piles bouton, présentes dans les jouets qu'ils recevront à Noël.

"Chaque année en France, plus de 1200 visites aux urgences sont liées à l'ingestion de piles bouton". L'avertissement est émis par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), la Répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) sur les risques d'ingestion de ces piles de petite taille. À l'approche des fêtes de Noël, de nombreux jouets, qui seront sous les sapins, sont susceptibles de contenir ces fameuses piles bouton, dangereuses pour la santé. 


Leur ingestion représente un grave danger, même en l'absence d'obstruction des voies respiratoires. Elles se coincent dans l'œsophage et peuvent créer des lésions en l'espace de deux heures. De manière plus dramatique, ces piles peuvent provoquer des brûlures, des hémorragies digestives et des nécroses. Les complications sont nombreuses : de l'étouffement à la perforation ou le rétrécissement de l'œsophage, sans oublier la paralysie nerveuse et l'infection du médiastin (la partie du thorax située entre les poumons). Les victimes de ces accidents domestiques sont majoritairement des enfants de moins de 5 ans.

Les consignes à respecter pour prévenir les accidents

En prévention de ces accidents domestiques, il est recommandé donc aux parents de vérifier que les piles des jouets manipulés par leurs enfants ne sont pas facilement accessibles. En 2016-2017, 107 jouets électriques ont ainsi été contrôlés : les piles étaient accessibles pour cinq jouets, dont trois hand-spinners lumineux, qui ont été retirés du marché. Il faut ainsi privilégier l'achat d'appareils dont le compartiment à piles est sécurisé et être vigilant ceux incluant des piles bouton.

En cas d'ingestion d'une de ces piles par un jeune enfant, il faut contacter immédiatement le 15 ou un centre antipoison en n'omettant pas d'indiquer à la personne au bout du fil qu'il s'agit d'un risque d'ingestion d'une pile bouton. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter