Calvitie : des chercheurs à un cheveu de trouver un traitement

Calvitie : des chercheurs à un cheveu de trouver un traitement

DirectLCI
MEDECINE - En utilisant des cellules souches pour créer des cellules génératrices de follicules pileux, des chercheurs sont parvenus à faire pousser des cheveux sur des souris. À terme, cette technique pourrait servir aux personnes chauves, mais également à celles souffrant de troubles de la peau.

La quête d’un traitement de la calvitie occupe de nombreux chercheurs, déterminés à trouver comment faire pousser un cheveu inexistant. La réponse est de plus en plus proche, comme le révèle un article paru dans la revue Nature Communications et relayée par le Daily Mail. Des chercheurs de l'université américaine de Pennsylvanie sont parvenus à régénérer des follicules pileux à base de cellules-souches. Une technique qui permettrait aux personnes chauves de de voir repousser leurs cheveux.

Jusqu'ici, la création de follicules pileux à partir de cellules-souches, capables de se différencier en plusieurs types de cellules, n'était pas un problème en soi. Mais les chercheurs ne savaient pas comment en produire en très grand nombre. Pour régler ce problème, ils ont eu l'idée de "convertir" des cellules-souches en cellules génératrices de follicules pileux. Ces nouvelles cellules ont ensuite été greffées sur la peau de souris dont le système immunitaire a été supprimé pour empêcher le rejet du greffon.

"C'est la première fois que quelqu'un peut créer ce type de cellules"

Dix-huit jours plus tard, 25 % des cellules implantées ont bel et bien produit des follicules pileux similaires à ceux des humains. "C'est la première fois que quelqu'un est capable de créer de type de cellules-souches capables de générer des follicules pileux", explique au Daily Mail le Dr Xu Xiaowei, de l'Université de Pennsylvanie et principal auteur de l'étude. En outre ce procédé serait d'autant plus intéressant que, selon les chercheurs, il pourrait servir à de nombreuses autres applications comme, la cicatrisation plus rapide de la peau.

Cependant, le traitement doit encore être adapté pour des êtres humains. Car il faut encore que les chercheurs trouvent comment créer le deuxième élément nécessaire à la composition du cheveu humain : la peau. "Quand une personne perd des cheveux, ils perdent les deux types de cellules. Nous devons trouver un moyen de faire de nouvelles cellules dermiques, et personne n'a encore compris comment faire", conclut le chercheur. Il faudra donc être patient car les scientifiques espèrent percer ce problème d'ici une dizaine d'années. A un cheveu de trouver un traitement… mais un cheveu long.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter