Elle survit 6 jours sans poumons en attendant sa greffe

Elle survit 6 jours sans poumons en attendant sa greffe

DERNIÈRE CHANCE – Atteinte d’une mucoviscidose, Melissa Benoit était dans l’attente d’une double greffe. Mais après avoir contracté une grippe, les médecins ont dû agir au plus vite en lui retirant ses deux poumons. Elle a ainsi été maintenue en vie pendant 6 jours, le temps de recevoir sa greffe.

Un acte chirurgical inédit salué par le monde médical. Pour sauver la vie d’une jeune femme de 33 ans touchée par une grave infection pulmonaire liée à la mucoviscidose, des médecins canadiens ont tenté le tout pour le tout. Ils lui ont ainsi enlevé ses deux poumons et ont réussi l’exploit de la garder en vie pendant 6 jours, le temps qu’elle récupère suffisamment pour recevoir sa greffe.

Un pari gagnant. Melissa Benoit a félicité ses médecins devant la presse ce 25 janvier. "Il m’a fallu un moment pour réaliser ce qui était arrivé, retranscrit le site du Guardian. J’ai flirté avec la mort pour finalement revenir à la maison. Je suis tellement reconnaissante, si heureuse d’être chez moi."

La discussion fut difficile car cela n’avait pas été fait jusqu’à présent - Dr Niall Ferguson

Cette greffe est la fin d'un long combat. En avril dernier, Melissa est acceptée d’urgence à l’hôpital après avoir contracté la grippe. Mais la bactérie à l’origine de sa maladie se révèle être résistante aux antibiotiques. Son organisme déjà fragilisé par sa maladie, elle est rapidement placée en soins palliatifs.  

Alors que ses organes faiblissent, les médecins prennent une décision radicale : lui retirer ses poumons pour vaincre la bactérie. "La discussion fut difficile car cela n’avait pas été fait jusqu’à présent", indique le Dr Niall Ferguson de l’University Health Network. Mais 9 heures d’opération plus tard, quelques doutes de sueur et une concentration sans failles, la jeune femme s’en sort. 

Elle a ensuite été maintenue en vie grâce à un poumon artificiel. Six jours plus tard, un donneur compatible a définitivement redonné espoir à la petite famille canadienne. Si la patiente doit toujours suivre des séances de rééducation, elle semble sur le bon chemin pour réapprendre à marcher. Son mari, Chris,  et sa petite fille, Olivia, peuvent désormais souffler. 

Lire aussi

En vidéo

Don d’organes : depuis le 1er janvier 2017, vous serez présumés donneurs

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Omicron : "Il y a actuellement 13 cas suspects" en France, affirme Gabriel Attal

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.