Le risque de schizophrénie s'élève dès cinq joints fumés à l'adolescence

Le risque de schizophrénie s'élève dès cinq joints fumés à l'adolescence

SANTÉ - Selon une étude menée par des chercheurs finlandais et publiée dans la revue "British Journal of Psychiatry", les adolescents ayant fumé "quelques joints" à l'adolescence présentent des risques accrus de schizophrénie quand ils atteignent la trentaine.

Une étude finlandaise détaille que fumer du cannabis avant sa majorité, même dans des quantités infimes, peut avoir des conséquences psychiatriques importantes quinze ans plus tard. Sur les 6500 Finlandais suivis de leur 15 ans à leur 30 ans pour cette étude, les scientifiques affirment avoir établi un lien clair d'augmentation des risques de troubles délirants ou schizophréniques sur des patients exposés jeunes à cette drogue. Ils notent également, sans surprise, que plus la quantité de cannabis fumé est importante, plus les risques sont élevés.

Lire aussi

Les effets du THC, substance psychoactive du cannabis, sur l'équilibre psychiatrique avaient déjà été évoqués dans des études scientifiques mais pas dans une telle ampleur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 400.000 nouveaux cas en 24 heures

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.