Cannabis : "L'autorisation du Sativex, une véritable avancée"

Cannabis : "L'autorisation du Sativex, une véritable avancée"

Santé
DirectLCI
MEDICAMENT - La France a donné son feu vert à une utilisation médicale du cannabis en autorisant la mise sur le marché d'un spray à base d'extraits de chanvre, le Sativex. Sébastien Béguerie, co-fondateur et spécialiste scientifique de l'Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine (UFCM iCare) revient pour metronews sur son utilité.

Le Sativex est décrit comme un dérivé du cannabis, que cela signifie-t-il ?
Cela veut dire que les cannabinoïdes, les molécules du cannabis, ont été extraits de la plante grâce à un procédé chimique. Dans le cas du Sativex, il s'agit du tétrahydrocannabinol (THC), le principe actif le plus connu qui donne cette euphorie et les hallucinations et le cannabidiol (CBD) qui annule ces effets. Pour en faire un traitement, les molécules sont ensuite conditionnées dans une faible quantité d'alcool. Le spray est directement absorbé par la langue et la salive et l'effet se fait sentir en une dizaine de minutes.

Quelle est l'utilité de ces molécules ?
Les applications des cannabinoïdes sont multiples. Ils peuvent notamment être utilisés dans le cas de maladies neurologiques, comme traitement analgésique chez les adultes atteints de cancer, comme anti-spasmodiques, anti-vomitif ou pour stimuler l'appétit. Mais le Sativex ne s'adresse qu'aux patients souffrant de sclérose en plaque pour diminuer leurs spasmes. Son autorisation de mise sur le marché ne concerne que cette maladie, car les essais cliniques n'ont été réalisés par l'agence nationale du médicament (ANSM) qu'à cet effet. Si on veut l'étendre à d'autres maladies, il faudra de nouveaux essais cliniques.

EN SAVOIR + >> Le Sativex, médicament dérivé du cannabis, bientôt en pharmacie

"C'est l'ouverture d'une porte pour découvrir tous les bénéfices"

D'où viennent les composants du Sativex ? Peuvent-ils servir à des effets récréatifs ?
De manière générale d'une seule plante : le chanvre. Mais il en existe plusieurs variétés et donc plusieurs concentrations de cannabinoïdes différentes. Pour le Sativex, un genre est sélectionné spécialement pour son taux de THC et un autre pour son taux de CBD. Les plantes sont souvent cultivées industriellement. Les risques d'abus avec ce médicament sont très limités car la seule molécule psychoactive est le THC. Or, sa concentration est très contrôlée et le CBD atténue ces effets secondaires.

L'arrivée d'un tel médicament en France peut-elle ouvrir la voie à une légalisation du cannabis thérapeutique en lui-même ?
Tout d'abord, je suis pour son extension de mise sur le marché. En France il s'agit d'une véritable avancée, étant donné son caractère restrictif. C'est l'ouverture d'une porte pour découvrir au maximum tous les bénéfices thérapeutiques que peuvent apporter les cannabinoïdes. Malgré tout, le pays reste très en retard sur le sujet.

La priorité aujourd'hui serait la mise en place d'un comité d'experts scientifiques pour évaluer les différentes utilisations possibles selon les pathologies. Il faut également travailler sur les modes d'administration comme des gélules, les fleurs séchées sans pour autant parler d'inhalation. Mais le principal souci reste le prix de ce premier médicament : en Allemagne, et peut-être bientôt en France, une bouteille de 30 ml coûte plus de 300 euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter