Cannabis : un gène favoriserait les débordements psychiatriques

Cannabis : un gène favoriserait les débordements psychiatriques

DROGUE – Des chercheurs britanniques ont isolé un gène qui serait responsable du déclenchement de psychose chez les fumeurs de cannabis. Un phénomène qui concerne 1% des consommateurs mais qui est très grave.

Vous connaissez une personne qui fume son joint tous les jours mais qui n' a aucun problème psy et une autre qui fumait mois souvent mais qui a déclenché des troubles psychotiques très graves. Nous ne sommes pas tous égaux devant le cannabis.

Si l'on sait aujourd'hui qu'en consommer a toujours des conséquences sur le développement du cerveau surtout si l'on a commencé jeune , une étude britannique vient expliquer pourquoi, dans certains cas, le cannabis peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé mentale. En effet, un gène isolé par l'équipe scientifique expliquerait pourquoi certains sont sujets a des épisodes psychotiques.

1% des fumeurs déclenchent des troubles psychotiques

Les chercheurs de l'Université d' Exeter et de l'University College de Londres ont découvert que les patients qui souffraient de psychoses présentaient une mutation du gène AKT1.

EN SAVOIR + >> Le cannabis fait perdre du vocabulaire

Ces personnes ont des hallucinations, sont sujettes à la paranoïa, et ces syndromes psychotiques ont tendance à être accentués quand elles ont consommé des drogues.

On sait que 1% des personnes qui consomment quotidiennement du cannabis présentent des troubles psychotiques sévères, or ces profils ont en commun de souffrir d'une mutation du gène AKT1. Pour arriver à cette conclusion les scientifiques ont passé en revue les données médicales de pas moins de 441 patients qui fumaient régulièrement, ils ont ensuite étudié leur comportement. Ce qui peut paraître anecdotique est en réalité fort intéressant sur le plan de la prévention. En effet pourquoi ne pas imaginer un dépistage des personnes à risque dans la consommation de cannabis ? Les détails de cette étude ont été publiés dans la revue  Translational Psychiatry

À LIRE AUSSI
>> L'Uruguay légalise le cannabis
>> Les jeunes se droguent de plus en plus >> Drogues de synthèse : l'inquiétante prolifération

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le variant Omicron pourrait devenir majoritaire en Europe "dans les tout prochains mois"

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.