Cette photo montre-t-elle vraiment les sanitaires d'une chambre au CHU de Guadeloupe ?

Ce message a été partagé plusieurs milliers de fois.

VÉTUSTE - Posté par un soignant, un cliché montrant l'état de dégradation avancé de sanitaires au sein d'un CHU des Antilles a été largement relayé. L'image a été authentifiée par le CHU de Guadeloupe, qui livre des explications et souligne que la chambre adjacente n'est que rarement utilisée.

Des murs qui s'effritent, un sol défiguré par les infiltrations d'eau, une vétusté apparente... Postée sur Twitter, une photo montrant des sanitaires en bien mauvais état a déclenché une myriade de réactions, les internautes s'étonnant qu'une telle scène soit observée au sein d'un CHU français. L'auteur du cliché, un soignant indiquant travailler dans les Antilles, a interpellé ses abonnés, demandant si beaucoup de chambres dans les CHU de métropole étaient accompagnées de toilettes dans un état "aussi lamentable"

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Une photo prise au CHU de Guadeloupe

L'auteur présumé du cliché a supprimé sa publication. Contacté par LCI, il n'a pas répondu aux sollicitations et n'a ainsi pas pu confirmer le lieu où il a observé cette scène. Son profil permet néanmoins de constater qu'il travaille au sein du CHU de Guadeloupe, situé aux Abymes dans la périphérie de Pointe-à-Pitre. La photo y a-t-elle vraiment été prise ? Oui, reconnaît un représentant du CHU, "malheureusement, c'est bien chez nous".

Il indique que ces sanitaires se trouvent "au 7e étage, dans une chambre qui ne fonctionne pas en continu". Celle-ci n'est utilisée que lorsque les lits viennent à manquer et que l'accueil des patients ne peut pas être assuré dans les chambres utilisées d'ordinaire. "Il y a eu des infiltrations d'eau qui ont causé des moisissures au sol", note le CHU, "mais le sol est nettoyé au mieux". Un "cas isolé", indique-t-on à LCI, "alors que d'autres sont en excellent état et ont été refaites". Notons que depuis quelques jours, l'accès a ces sanitaires a été condamnés, bien que la chambre puisse, elle, continuer à être utilisée.

Lire aussi

Plusieurs éléments sont avancés pour expliquer les dégradations ici mises en lumière. Du côté du CHU, on indique notamment que "le bâtiment, qui date de la fin des années 1970, a mal vieilli et est devenu vétuste." Un vieillissement accéléré, nous dit-on, par le climat des Antilles où chaleur et humidité peuvent causer de gros dégâts au fil des ans. Sans parler du violent incendie qui a touché le centre hospitalier fin 2017, obligeant à en revoir complètement l'organisation. Les soignants déploraient à l'époque devoir s'en remettre à une "médecine de catastrophe".

Si de petits travaux sont régulièrement effectués, les budgets manquent. Difficile en effet de mobiliser des fonds pour rénover un bâtiment appelé à être remplacé d'ici quelques années. Un nouveau CHU, flambant neuf, doit ainsi sortir de terre et être inauguré en 2023. Un projet financé par l'état et qui représente un investissement d'environ 600 millions d'euros. Une perspective qui permet de tenir et de mieux tolérer des conditions de travail aujourd'hui difficiles pour les soignants comme pour les patients. 

"Pas tolérable"

La vétusté du CHU, les syndicats expliquent la dénoncer depuis des années, avant même que l'incendie ne vienne aggraver la situation. Représentant de la CGT, Freddy Manioc connaît bien ces problèmes d'infiltrations d'eau et n'est pas étonné quand on évoque avec lui les sanitaires qui font jaser sur les réseaux sociaux. "Ce n'est pas tolérable qu'en 2020, nous recevions des patients dans des locaux aussi impropres", estime-t-il. 

"À chaque fois qu'il pleut, des problèmes surviennent dans pas mal de chambre", ajoute-t-il, "moi-même, j'avais partagé des photos à la direction". Il évoque notamment la situation de l'étage où sont accueillis des enfants et où l'on rencontre ce type de soucis. "On voit de multiples entreprises venir sur le site pour travailler et réparer, mais l'on ne parvient pas obtenir des comptes", regrette-t-il, déplorant que certaines opérations soient abandonnées en cours de route. Comme la direction du CHU, il attend lui aussi de pied ferme la mise en service des futurs locaux, qui devraient changer la donne.

En résumé, la photo qui a largement circulé en ligne a bien été prise au sein du CHU de Guadeloupe, dans une chambre utilisée occasionnellement lorsque toutes les autres sont occupées. Si l'on reconnaît du côté du CHU que l'établissement est vétuste et que les moyens manquent pour le rénover, on préfère surtout insister sur les futures installations qui verront le jour d'ici trois ans. Un vaste complexe moderne qui permettra à l'archipel d'en finir avec des locaux vétustes ayant mal vieilli au fil des décennies. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : seuls 53 % des Français prêts à se faire vacciner, selon un sondage

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

Lire et commenter