Ils font pousser une oreille artificielle sur son bras

Ils font pousser une oreille artificielle sur son bras

EXPLOIT - Des chirurgiens plasticiens de l’hôpital universitaire de Xi'an Jiaotong, dans le nord de la Chine, sont parvenus à reconstituer une oreille artificielle sur le bras d’un patient. Dans quelques mois, elle sera replacée sur le visage.

“J’ai perdu une oreille. Depuis, j’ai le sentiment de ne plus être moi-même”. La vie de cet homme, qui se fait appeler Monsieur Ji, a basculé il y a un an. Il a perdu son  oreille droite dans un accident.  Quand il rencontre à l’hôpital universitaire de Xi’an Jiaotong, dans le nord-est de la Chine, le Docteur Guo Shuzhong, l’espoir renaît. Avec son équipe, le chirurgien plasticien de renommée lui a reconstitué une oreille artificielle sur son bras.

Pour arriver à cette prouesse, les médecins lui ont injecté quotidiennement pendant quatre mois un peu d’eau dans l’avant-bras pour étendre et affiner la peau afin qu’elle épouse au mieux l’oreille. Un morceau de cartilage a également été prélevé sur la cage thoracique du patient pour former le pavillon. Ce dernier a ensuite été greffé au bras pour qu’il grandisse. Selon Guo Shuzhong, "l’étape la plus difficile a été la formation des cavités de l’oreille. C’est de la création artistique parce que cette partie du corps possède près d’une dizaine de structures".

L'oreille replacée sur le visage dans quelques mois

La dernière étape de l’opération s’effectuera d’ici quelques mois. Une fois l’oreille complètement formée, elle pourra être replacée sur le visage de Monsieur Ji. "Elle ressemble exactement à mon ancienne oreille", sourie-t-il, impatient.

Ce n’est pas la première opération de ce type : les scientifiques espèrent que l’avant-bras puisse être un jour l’hôte de toutes sortes d’organes. 

Lire aussi

    En vidéo

    Aux États-Unis, la plus importante greffe du visage au monde

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

    Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

    Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

    Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

    "On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.