Chiots nés d'une fécondation in vitro : un grand pas (aussi) pour l'homme

Chiots nés d'une fécondation in vitro : un grand pas (aussi) pour l'homme

Santé
DirectLCI
GÉNÉTIQUE – Les premiers chiots conçus via une fécondation in vitro ont vu le jour aux Etats-Unis. Ce qui peut sembler une prouesse anecdotique est en réalité une avancée médicale pleine de promesse pour l'avenir.

Ils ont mis du temps pour y parvenir mais ils ont finalement réussi leur pari. Une équipe de chercheurs américains est parvenue à faire voir le jour à une portée de chiots nés via fécondation in vitro. Un acte médical qui est déjà réalisé en matière de reproduction humaine mais qui restait impossible à reproduire sur les canins.

Plusieurs décennies d'échec ont donc abouti à un succès. Depuis les années 1970 les tentatives ont échoué principalement car les cycles de reproduction des chiens fonctionnent différemment de ceux des autres mammifères : la période de reproduction de l'animal n'ayant lieu qu'une à deux fois par an, les ovocytes sont difficiles à féconder. L'autre étape a été de pouvoir congeler les embryons afin de les conserver dans de bonnes conditions, ce qui là aussi s'est avéré compliqué.

Un outil formidable pour l'humain et pour sauver des espèces en danger

Alors pourquoi se lancer dans une telle entreprise, pensez-vous en lisant ces lignes ? Quelle finalité poursuivait les chercheurs ? Comme souvent, c'est l'aspect génétique qui intéressait ces derniers. En effet les chiens partagent plus de 350 maladies héréditaires avec les humains. Pouvoir explorer leur génome constitue donc une formidable opportunité pour la recherche et pourrait aider à lever le voile sur le fonctionnement de certains mécanismes génétiques présent aussi chez l'homme.

EN SAVOIR + >> Amandine, premier bébé-éprouvette français donne naissance à une petite fille

Enfin pouvoir maîtriser les capacités de reproduction chez les canins ouvre aussi de nombreuses possibilités sur le terrain de la protection de certaines espèces menacées d'extinction. Savoir reproduire leur patrimoine génétique permettra ainsi à la communauté scientifique de les préserver.

La portée de chien née en juillet 2015 compte 7 chiots ; ils sont tous en parfaite santé.  

A LIRE AUSSI
>> Vous voulez un bébé ? Faites l'amour le plus souvent possible  >> Kyle a eu recours à sa maman comme mère porteuse

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter