Marseille : situation virale "inquiétante", 8 cas positifs au variant britannique

Marseille sous couvre-feu, octobre 2020

ÉPIDÉMIE - A Marseille, huit personnes ont été testées positives au variant anglais, très contagieux, au sein d'un cluster familial "élargi". Au total, 23 personnes ont été diagnostiquées positives, sans que l'on sache si elles sont toutes contaminées par la nouvelle souche.

Après avoir passé les frontières, le variant anglais poursuit son expansion en France, et notamment à Marseille, où 23 personnes ont été diagnostiquées positives au sein d'un cluster familial "élargi" à 46 personnes, d'après la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui a invité à la plus grande vigilance. Jusqu'alors, la variante anglaise du virus a été détectée chez au moins huit personnes, a indiqué Michèle Rubirola, première adjointe déléguée à la santé, dimanche10 janvier lors d'une conférence de presse. "Il y a une réalité virale à Marseille qui est inquiétante", a estimé Benoit Payan, maire PS de Marseille. "Désormais chaque minute compte pour endiguer la propagation de la souche anglaise."

"Sur un total de 46 personnes contact, 21 ont été testées positives et des investigations sont en cours pour limiter au maximum la diffusion de ce variant très contagieux", selon le préfet Christophe Mirmand, dans un communiqué. Un total réévalué rapidement à 23 cas positifs par l'Agence régionale de santé (ARS). Le séquençage est en cours pour déterminer s'il s'agit du Covid-19 ou de la nouvelle souche, très contagieuse.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Les marins-pompiers mobilisés dans les égouts

"Le cas [de variant anglais] aurait été détecté dans le centre-ville de Marseille et déclaré variant anglais du Covid par les services de l'IHU Méditerranée Infection, du Pr. Didier Raoult", a indiqué France 3 PACA, citant l'ARS. Le patient zéro ferait partie d'une famille de cinq personnes, expatriées au Royaume-uni et venues en vacances dans le sud de la France. Ils se seraient contaminés lors d'une "fête familiale", selon Michèle Rubirola, et seraient depuis repartis, toujours selon l'ARS. Ainsi, d'après La Provence, quatre arrondissements de la ville sont particulièrement concernés : le 7e, 8e, 9e et le 12e. 

"Il nous faut réagir immédiatement, nous souhaitons que l'on sorte des schémas habituels de la crise et tout faire pour tracer, tester et isoler en urgence tous les porteurs potentiels de la souche britannique", a ajouté le maire de Marseille, détaillant les moyens déployés pour freiner la propagation du variant, 50 à 70% plus contagieux selon les scientifiques britanniques. Selon l'ARS, une quarantaine de marins pompiers de Marseille effectuent "des prélèvements de surface et des prélèvements des eaux usées au sein des lieux d’habitation des personnes testées positives et issues du foyer épidémique". En effet, il apparait depuis le printemps que l'analyse des égouts permet de détecter efficacement la présence du virus. "En fonction des résultats de ces prélèvements, des dépistages pourront être proposés aux personnes potentiellement exposées au Covid-19", poursuit l'ARS. 

Lire aussi

Une incidence bien supérieure à la moyenne nationale

Dans le département,  la situation reste "particulièrement préoccupante", a prévenu le préfet, pointant un taux d’incidence supérieur à 225 pour 100.000 habitants (contre un taux national de 157,8, selon le ministère de la Santé). En conséquence, le couvre-feu instauré à 20h a été avancé à 18h dans les Bouches-du-Rhône à partir de dimanche 10 janvier. Avec les autres départements - Alpes-de-Haute-Provence, Var, Vaucluse Alpes-Maritimes, c'est toute la région PACA qui est désormais concernée par la mesure puisque les Hautes-Alpes étaient déjà concernées.  

Dans un avis rendu au gouvernement, le Conseil scientifique avait prévenu dès le 22 décembre que le variant anglais serait "très probablement retrouvé dans les jours qui viennent". Il avait alors appelé à "une surveillance active" de cette nouvelle souche et rassuré dans le même temps : les tests par PCR permettent de la diagnostiquer, ce que l'on peut constater à nouveau par la découverte de ce foyer à Marseille.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Neige-verglas : plus que 16 départements en vigilance orange

Lire et commenter