Comment des chercheurs effacent et réactivent des souvenirs chez des souris

Comment des chercheurs effacent et réactivent des souvenirs chez des souris

SCIENCES - Quand la fiction dépasse la réalité. Aux Etats-Unis, des chercheurs sont parvenus à effacer un souvenir chez des rats avant de le faire ressurgir en manipulant leurs neurones à l'aide de lumière. Un procédé qu'ils espèrent utile à termes pour lutter contre la maladie d'Alzheimer.

C'est bien ce qui s'appelle manipuler la mémoire. Aux Etats-Unis des chercheurs de la San Diego School of Medicine sont pour la première fois parvenus à effacer puis réactiver des souvenirs chez des rats. Un procédé qui a permis de modifier profondément la réaction de ces animaux face à des évènements bien précis. Leur étude, publiée dans la revue Nature explique leur manière de faire : ils ont supprimé une partie bien précise de leur mémoire avant de la "relancer" en stimulant à différentes fréquences des cellules nerveuses appelées synapses.

"Nous pouvons former une mémoire, effacer la mémoire et nous pouvons la réactiver, à volonté, avec un stimulus qui renforce ou affaiblit les connexions synaptiques que l'on veut", a déclaré le Pr Roberto Malinow, principal auteur de l'étude. Les scientifiques ont conditionné les rats pour qu'ils associent la peur à un stimulus bien précis. Concrètement, ils ont stimulé les rongeurs avec de la lumière, via une fibre optique implantée dans leur cerveau. Au même moment, les animaux recevaient une forte décharge électrique au niveau de leurs pattes.

Tout se joue au niveau des synapses

Les rats ayant vite appris à associer la lumière avec la douleur, ils affichaient de la peur lorsque dès que leur cerveau était stimulé de cette façon. Un phénomène qui s'est vérifié lorsque les chercheurs analysaient les synapses et constataient qu'il y avait bien formation d'un souvenir. Dans l'étape suivante les scientifiques ont effacé ce mauvais souvenir en stimulant le même endroit du cerveau mais en abaissant la fréquence de l'impulsion lumineuse : dans cette situation-là, les rats n'avaient plus peur. Jusqu'ici rien de révolutionnaire, des chercheurs américains y étaient déjà parvenu .

Mais là où leur découverte est intéressante, c'est qu'ils ont réussi à réactiver le souvenir perdu en stimulant de nouveau les mêmes nerfs avec des impulsions à haute fréquence. Les rats étaient reconditionnés une fois de plus pour répondre par la peur à la stimulation d'origine, même s'ils ne recevaient aucune décharge. "Nous pouvons entraîner un animal à avoir peur, à ne plus avoir peur, puis à avoir peur à nouveau, en stimulant les nerfs avec des fréquences qui renforcent ou affaiblissent les synapses", explique Sadegh Nabavi, co-auteur de l'étude.

S’il est encore trop tôt pour savoir comment s'en servir, les chercheurs espèrent que ce procédé puisse permettre de lutter contre la maladie d'Alzheimer. Cette maladie neurodégénérative se caractérise par une accumulation de la protéine bêta-amyloïde, ce qui affaiblit connexions synaptiques de la même façon que la stimulation à basse fréquence. "Depuis que notre travail a montré que nous pouvons inverser les processus d'affaiblissement des synapses, nous pourrions potentiellement contrecarrer certains des effets d'Alzheime r", ajoute Roberto Malinow. Et ainsi lutter efficacement contre la progression de la maladie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 - Variant Omicron : la plupart des cas sont "légers", selon l'agence européenne des médicaments

EN DIRECT - Conférence de presse d'Emmanuel Macron : suivez notre édition spéciale

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Le variant Omicron semble avoir un taux de réinfection plus élevé, prévient l'OMS

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.