Comment Google veut vous aider à savoir si vous êtes en dépression

Comment Google veut vous aider à savoir si vous êtes en dépression

DirectLCI
DIAGNOSTIC - Aux États-Unis, en tapant "dépression" dans le moteur de recherche, Google propose désormais de répondre à un quiz afin d'aider les internautes à savoir s'ils sont atteints de cette maladie.

Afin de lutter contre les mauvaises informations médicales, Google proposera désormais à ses utilisateurs américains de remplir un quiz pour savoir s'ils sont atteints de dépression. C'est une ONG américaine, la National Alliance on Mental Illness, qui a convaincu le géant du web de promouvoir un test clinique dans ses résultats de recherche.


Selon l'organisme, seulement 50% des personnes souffrant d’une dépression aux États-Unis suivent un traitement, rapporte Numérama. Un défaut de prise en charge qui viendrait d’un manque d’informations. 

Désormais, en tapant "dépression" dans Google, les internautes se verront proposer un test anonyme. Composé de neuf questions, ce quiz appelé PHQ-9 permet de déterminer si le répondant doit rencontrer un médecin rapidement. Les questions posées concernent la tristesse ressentie, la perte de plaisir, la fatigue matinale ou les idées suicidaires.

En vidéo

Le château qui accueillent les forces de l'ordre victimes de dépression ou de burn-out

En France, on estime que la dépression touche ou touchera une personne sur cinq. Les Français sont parmi les plus touchés par cette maladie dans le monde. Selon l'Inserm, "il existe neuf symptômes caractéristiques de la dépression. Pour que le diagnostic de dépression puisse être posé, le patient dépressif doit en présenter au moins cinq, presque tous les jours depuis au moins deux semaines, dont obligatoirement l’un des deux premiers de cette liste : une tristesse quasi-permanente, avec parfois des pleurs (humeur dépressive) ; une perte d’intérêt et du plaisir à l'égard des activités quotidiennes, même celles habituellement plaisantes (anhédonie) ; un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif ou inapproprié ; des idées de mort ou de suicide récurrentes, le sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ; un ralentissement psychomoteur,

une fatigue (asthénie), souvent dès le matin ; une perte d’appétit, souvent associée à une perte de poids ; des troubles du sommeil avec en particulier des insomnies matinales ; des difficultés attentionnelles, de concentration et de mémorisation".

Plus d'articles

Sur le même sujet