Charles de Gaulle : "L'armée a joué avec notre vie", témoigne un marin contaminé au Covid-19

Charles de Gaulle : 668 marins contaminés, 20 toujours hospitalisés

COLERE - Près de 700 marins du porte-avions Charles de Gaulle ont été testés positif au Covid-19. L'un d'eux s'est confié à nos confrères de France Bleu, décrivant des conditions impossibles et incriminant un "manque de transparence de l'armée".

L'épidémie de coronavirus a-t-elle été mal gérée à bord du Charles de Gaulle ? Au moins 668 marins ont testés positifs au sein du "groupe aéronaval", c'est-à-dire à bord du bâtiment lui-même et des autres navires qui l'accompagnent. Soit plus d'un tiers de l'effectif embarqué à bord du porte-avions.

Face à une promiscuité inhérente à un lieu propice à la contamination, "les mesures barrières étaient difficiles à respecter" témoigne pour France Bleu Provence un marin contaminé au Covid-19, confiné depuis dimanche sur un site militaire varois. Dans son récit, l'homme raconte "avoir l'impression d'être, tel un mouton, parqué dans une chambre". Il partage quelques mètres carrés avec un de ses collègues et voit par la fenêtre que "des grillages sont en train d'être installés". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

L'armée n'aurait pas écouté le commandant

Selon le marin, père de famille ayant témoigné anonymement, la situation ne serait pas aussi catastrophique aujourd'hui si l'armée avait écouté le commandant du porte-avions qui, selon lui, aurait proposé d'interrompre la mission quand le Charles de Gaulle était en escale à Brest, entre le 13 et 16 mars. 

À ces dates, poursuit le témoin, plusieurs marins présentaient déjà les symptômes du Covid-19 et le Pacha aurait souhaité confiner immédiatement son équipage. Mais sa proposition aurait été rejetée par le ministère des Armées : "Nous aurions dû rester à Brest... Tout ça manque de transparence", conclut le Varois.

Toujours selon France Bleu Provence, le chef d’état-major de la Marine a ordonné une enquête de commandement afin de tirer tous les enseignements de la gestion de l'épidémie au sein du groupe aéronaval et pour faire toute la lumière sur les conditions de propagation du virus à bord du porte-avions". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.